Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

La cybercriminalité ferait perdre chaque année 1 000 milliards de dollars aux entreprises

Selon l'éditeur McAfee, les entreprises sous-estiment les risques liés à la perte et au vol de données sensibles.
1 000 milliards de dollars. C'est l'évaluation globale des pertes subies par les entreprises, à la suite de la perte de données ou d'actions cybercriminelles, présentée par l'éditeur d'antivirus McAfee, à l'occasion du forum économique mondial de Davos.
En effet, l'éditeur a interrogé 800 DSI dans quatre pays industrialisés (Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Japon) et quatre pays émergents (Chine, Inde, Brésil, Dubaï).

En analysant les réponses, il établit qu'en 2008, ces entreprises ont perdu l'équivalent de 4,6 milliards de dollars en données informatiques sensibles (données clients, données financières, brevets, etc.).

Ces pertes auraient, par ailleurs, entrainé un coût de 600 millions de dollars pour colmater les brèches de sécurité en question. Ramenées à l'ensemble des entreprises dans le monde, ces pertes de données équivaudraient donc à près de 1 000 milliards de dollars.
Quand les salariés deviennent voleurs : Ce chiffre énorme est à prendre avec des pincettes, car, dans son étude, l'éditeur n'explique pas vraiment comment il évalue une donnée perdue ou volée. L'étude met également l'accent sur la peur des DSI face aux propres employés de leur entreprise.

Ainsi, la crise économique inciterait de plus en plus de salariés au vol et au recel de données sensibles, pour gagner de l'argent ou se faire embaucher par un concurrent. Ainsi, 42 % des DSI interrogés pensent que les salariés licenciés représentent le plus grand danger pour la sécurité des données.

La cybercriminalité, autre conséquence de la crise ? (Source 01 net).