Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Avec la crise, la cooptation fait un retour en force

Réduction des coûts oblige, les recruteurs risquent de plus en plus de se tourner vers la cooptation.
La façon de recruter des entreprises n'évolue pas seulement avec les tendances technologiques. La crise aussi modifie les habitudes. Dans ce contexte, les entreprises vont chercher à dépenser moins pour trouver des candidats. C'est très perceptible sur le marché des annonces d'emploi payantes et sur les missions confiées aux cabinets de recrutement (près de moins 50 % chez certains gros acteurs!).
Mais alors comment s'y prendre lorsqu'on a moins de moyens pour recruter ?

Eh bien, privilégier la cooptation est une piste intéressante à plusieurs égards.         En clair, on s'appuie sur ses employés et son réseau pour identifier et recruter des compétences, ce qui est très rassurant, recommandation oblige. De plus, la méthode est moins coûteuse car même si elle rémunère les salariés, c'est uniquement au résultat. Pour recruter des informaticiens, et en particulier des développeurs, c'est l'une des techniques les plus efficaces.

En prime, les outils amenés par le Web 2.0 ne font qu'aider et renforcer l'impact des campagnes de cooptation. En effet, les salariés d'une société peuvent très facilement diffuser l'information à travers les réseaux sociaux professionnels (LinkedIn, Viadeo), Facebook, les blogs ou Twitter.

Raisons de plus - une fois encore - pour rappeler aux candidats l'importance d'utiliser ces outils dans une recherche d'emploi. (Source 01 net).