Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Des offres d'emploi de Keljob et de Cadremploi sur Facebook

Keljob et Cadremploi viennent de créer deux applications sur Facebook.

Une aubaine pour les recruteurs qui y diffusent leurs offres et pour les candidats qui les consultent sur leur page profil.

Avec six millions d'utilisateurs dans l'Hexagone, le réseau social Facebook suscite de plus en plus l'intérêt des acteurs de l'emploi sur Internet.

Pour preuve, deux sites majeurs -  Keljob et Cadremploi (groupe Adenclassifieds) - viennent de lancer deux applications sur Facebook offrant aux entreprises la possibilité de mettre en avant leurs offres, et aux candidats, l'opportunité de les consulter directement dans leur profil Facebook.

« Nous avons pris le temps d'étudier de près le phénomène Facebook et d'observer le comportement des internautes afin de leur proposer le service le plus pertinent, assure Sophie Ak, la responsable marketing emploi d'Adenclassifieds. Après les alertes e-mails et les flux RSS proposés sur nos sites, Facebook est un nouveau canal de diffusion de nos offres. »

Ainsi, les entreprises qui s'affichent déjà sur Facebook pour présenter leurs métiers et soigner leur notoriété, peuvent désormais diffuser automatiquement sur leur page - sans frais supplémentaires - les offres d'emploi qu'elles proposent déjà sur Keljob ou Cadremploi. Il leur suffit d'installer l'application, en quelques minutes, grâce à un code client.

Les candidats, quant à eux, n'ont pas besoin d'être inscrits sur Keljob ou sur Cadremploi pour se doter de cette application qu'ils trouvent sur Facebook par l'intermédiaire du moteur de recherche (taper Cadremploi ou Keljob). Sur leur profil Facebook, ils se créent alors une (ou plusieurs) alerte(s) en renseignant plusieurs critères de recherche (type de contrat, fonction, secteur, etc.). Ils accèdent ensuite chaque jour aux nouvelles annonces.

Des opportunités pour les candidats passifs : Mais attention, pour postuler ils sont redirigés vers les sites de Keljob ou de Cadremploi.

« La mise en relation des candidats et des entreprises se fait sur nos sites. A aucun moment, Facebook ne possède le CV d'un candidat », précise Sophie Ak.

Enfin, pour les recruteurs, ces nouvelles applications sont une véritable aubaine pour toucher les candidats en recherche active sur le réseau social mais aussi leurs amis, simplement en veille sur le marché, attentifs aux nouvelles opportunités.

« Parmi leurs contacts, les candidats ont des amis qu'ils connaissent très bien. Ils sont donc susceptibles de leur faire suivre des offres pertinentes qui correspondent à leur profil », poursuit Sophie Ak.

Alors les réseaux sociaux professionnels tels LinkedIn ou Viadeo ont-ils du souci à se faire ? Pour l'heure, la percée des recruteurs sur Facebook reste timide. Les questions brûlantes d'actualité sur la confidentialité des données, les anecdotes de plus en plus fréquentes montrant les limites du mélange des genres (vie privée-vie professionnelle) sont autant de freins.

En revanche, demain, les sites d'emploi et les réseaux sociaux vont peut-être marcher main dans la main. C'est l'avis d'Olivier Fecherolle, directeur général de Viadéo.

« En se projetant, on pourrait imaginer un peu plus de collaboration entre nous, explique-t-il. Il y a certainement de nouveaux services à créer pour améliorer l'information offerte aux candidats, par exemple. » A l'image du partenariat LinkedIn-Apec... (Source 01 net).