Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Un senior offre une prime de 50 000 euros sur Viadeo pour trouver un emploi

Pour attirer l'attention des recruteurs, un directeur financier confirmé propose une prime de 50 000 euros sur Viadeo. Un « coup de pub » à double tranchant.

Début mars, Yannick Miel, jeune diplômé en quête d'un poste, a défrayé la chronique en se mettant « en vente  » sur Internet . Aujourd'hui, c'est au tour de Jean-Pierre Le-Floch, un directeur financier senior, d'utiliser le réseau professionnel Viadeo pour tenter de se faire remarquer par un employeur.
Et il y va fort : il propose sur sa fiche profil une prime de 50 000 euros (qu'il verserait par mensualités) à toute personne qui lui permettra de trouver un emploi. Alors, joli coup de pub, geste de désespoir ou simple provocation ?

L'intéressé s'explique sur son blog  : « Après 45 ans je suis devenu senior, c'est l'âge où retrouver un travail devient difficile, explique-t-il. Pour les jeunes diplômés, c'est aussi le cas, mais l'avenir est devant eux [...]. Pour les seniors, le temps joue contre nous. »

Une telle initiative pose une vraie question : jusqu'où un candidat peut-il aller pour sortir du lot ? Pour certains acteurs du recrutement, se démarquer est une bonne chose. A condition d'y mettre les formes et de mettre en avant ses atouts par rapport au poste convoité.

Une exposition à double tranchant : « Ce monsieur est en colère, désemparé, voire désespéré... Certes, il capte l'attention, mais il me semble très maladroit. Dans le message, il aurait dû davantage insister sur des éléments positifs : qu'a-t-il réussi à faire gagner à ses employeurs précédents ? Quels sont les résultats positifs dont il peut se prévaloir ? Que va-t-il apporter à son prochain employeur ? », explique Alain Rochard, directeur d'ITGS Search.

Pour le patron de cabinet de recrutement spécialisé dans l'informatique, proposer une prime de 50 000 euros « peut évidemment motiver des intermédiaires à le mettre en relation avec un employeur potentiel. Mais si son approche est connue de cet employeur potentiel, le raisonnement - simpliste - de ce dernier risque d'être le suivant : si ce monsieur est prêt à payer 50 000 euros, c'est que personne ne veut de lui, c'est donc qu'il n'est pas compétent. Pourquoi prendrais-je le risque de le recruter, de me tromper et donc de perdre des centaines de K€ pour un gain initial de 50 K € ? Je comprends la détresse de ce monsieur, mais je lui conseille de garder la tête froide et de ne pas se précipiter avant de publier ce type de message, car Internet a une grande et longue mémoire. »

Olivier Fecherolle, directeur général de Viadeo, estime qu'il s'agit surtout d'un coup de pub personnel (comme à l'époque où un candidat avait acheté une page du monde, par exemple). « Sortir du lot peut se révéler utile pour ce cadre », explique-t-il.

C'est également l'avis d'Antoine Morgaut, directeur du cabinet de recrutement Robert Walters : « Cinquante mille euros sont une somme disproportionnée, mais c'est une démarche positive. Il se fait remarquer et, souvent, le problème qu'on a, c'est de ne pas se faire assez remarquer », a-t-il expliqué dans l'émission « Good Moring Business » de BFM Radio (qui fait partie du groupe NextradioTV, la maison mère de 01net. ).

Une chose est sûre : en s'exposant de telle manière, un candidat prend le risque d'être critiqué.(Source 01 net).