Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Le piratage de logiciels croît dans le monde, recule en France

Le piratage de logiciels informatiques a augmenté l'an dernier dans le monde pour s'établir à 41 % de l'ensemble des logiciels installés sur les PC, le manque à gagner correspondant pour les entreprises étant estimé à 53 milliards de dollars, indique Business Software Alliance (BSA).

Au niveau mondial, le piratage des logiciels équipant les ordinateurs personnels et professionnels est passé de 38 % en 2007 à 41 % en 2008 en dépit des progrès enregistrés en Chine et en Russie, selon un rapport du cabinet d'études IDC pour BSA.

En France, sur la même période, le taux de piratage a légèrement diminué, passant de 42 % à 41 % tandis que le manque à gagner pour l'industrie du logiciel a progressé, passant de 2,601 à 2,760 milliards de dollars sur la même période.

Malgré la hausse globale de l'utilisation de logiciels piratés, un recul a été constaté dans la moitié des pays sur lesquels a porté cette étude, et aucune évolution n'a été observée dans un tiers des cas. Dans le même temps, les ventes mondiales de logiciels informatiques ont progressé de 14 %, à 88 milliards de dollars.

Selon Robert Holleyman, directeur général de BSA, si le piratage représente environ 20 % du marché des logiciels aux Etats-Unis - soit le taux le plus faible observé - il reste néanmoins un enjeu crucial dans la mesure où il s'agit du marché le plus important en volume.
Holleyman a précisé que la majeure partie des pertes résultaient de l'utilisation de copies illicites de logiciels phares par des petites entreprises. Ils peuvent avoir 50 ordinateurs mais ne payer la licence d'utilisation que pour la moitié d'entre eux, a-t-il expliqué.

Le taux de piratage a en revanche reculé de 90 % en 2004 à 80 % en 2008 en Chine, cependant qu'en Russie, il a reculé de cinq points de pourcentage l'an dernier pour s'établir à 68 %, selon les résultats de cette étude. Sept pays présentent des taux de piratage supérieur ou égal à 90 % : l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Bangladesh, la Géorgie, la Moldavie, le Sri Lanka et le Zimbabwe. (Source Reuters)