Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Y a-t-il encore une place pour les informaticiens seniors ?

Trop chers, pas assez compétents en nouvelles technologies… les seniors sont exclus du marché de plus en plus jeunes.

En effet, il n'est pas rare de voir des offres d'emploi du type « développeur senior, 3 ans d'expérience minimum ». Senior à 27 ans maintenant ?

La problématique des seniors s'est accentuée avec la crise, en particulier dans les SSII. La concurrence exacerbée les amenant à pratiquer des prix journée ou forfait plus bas.

Conséquence immédiate : les prix plus bas nécessitent de positionner des informaticiens moins chers, donc généralement plus jeunes. La gestion des ressources humaines dans les SSII a bien des progrès à faire en termes de gestion de la pyramide des âges, pour beaucoup d'entre elles .

Vous approchez de la quarantaine ? Alors vous êtes en danger ! Si vis pacem, para bellum (« Si tu veux la paix, prépare-toi à la guerre »), disaient les Romains.

Pour appliquer ce proverbe au monde de l'informatique, je le détournerais de la façon suivante : « Si tu veux devenir un senior, forme-toi régulièrement ! ».

En effet, se former une fois que l'on a perdu son job (genre je passe du mainframe au développement objet en 3 mois), même si la formation est de qualité, offre peu de possibilités, car vous arrivez sur la marché avec zéro expérience sur ces nouvelles technologies.
Alors que si vous avez pris le temps de suivre des formations régulièrement (y compris sur votre temps personnel), et d'appliquer cela dans votre travail habituel (sur des projets annexes mineurs, par exemple) ou hors contexte (projet open source, soutien techno à une jeune start-up, etc.), vous proposez une valeur ajoutée très différente.
L'expertise sur un sujet technologique vous permettra bien sûr d'être recherché, mais attention à sentir le vent tourner très tôt (il y a certainement des experts Cobol sur la touche qui vous le diront) !

En ce moment par exemple, il n'y a pas d'âge si vous avez une solide expérience de développement en .Net...
La situation chez les éditeurs de logiciels est très sensiblement différente car on peut y évoluer et capitaliser sur son expérience, qui mélange savoir-faire techno et connaissance sur le(s) sujet(s) fonctionnel(s) traité(s).

Certes, vous trouverez dans les start-up beaucoup de jeunes, car liées à des choix techno de toute dernière génération, mais dès que l'éditeur grossit, la « séniorité » dans le développement ou dans l'architecture logicielle y est très appréciée.

Dernier point : un employeur recrute beaucoup plus facilement un senior quand il est en face de lui, en entretien, que sur CV.

Pour « sauter » cette étape du CV, cela passe forcément par votre réseau professionnel en gardant le contact avec des personnes susceptibles de vous aider le moment venu. (Source 01 Net)