Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

L'Assurance vieillesse perd 900 millions à cause d’un problème informatique

Une erreur dans le programme de calcul des indemnités de retraite entre 1984 et 2008 a conduit à une surévaluation des pensions.
Pendant 25 ans, la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) s'est trompée dans le calcul des retraites.

Entre 1984 et 2008, à cause d'un problème informatique, 8 millions d'assurés ont perçu des versements surévalués.

La présidente de la Cnav, Danièle Karniewicz, est revenue officiellement mercredi 3 juin sur cette révélation, survenue il y a quelques jours dans Les Echos, pour donner une première évaluation des pertes : 900 millions d'euros au minimum, jusqu'à 2 050.

Car, pour les retraités « bénéficiant » du problème, les pensions ne seront pas recalculées à la baisse, comme la présidente de la Cnav l'a confirmé sur l'antenne de RMC Info.
Pour cela, le système informatique sera corrigé mais « de manière limitée », indique l'AFP, pour ne concerner que les salariés nés après le 1er janvier 1955.

Découverte il y a trois mois, l'erreur informatique consiste à prendre en compte dans le calcul des retraites un trimestre de trop au titre des indemnités chômage.

Pour valider un trimestre de cotisation, il faut normalement justifier de 50 jours de chômage. Mais le logiciel se mettait à compter deux trimestres à partir de 51 jours de chômage, et non à partir de 100.
Pour Le Canard enchaîné, qui a eu accès à un pré rapport destiné aux ministres du Budget, Eric Woerth, et du Travail, Brice Hortefeux, les pertes s'élèveraient en fait à un total de 2,5 milliards d'euros. Un chiffre que la Cnav conteste. (Source 01 net).