Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Quand les ordinateurs conduisent aux urgences

Une étude publiée dans American Journal of Preventive Medicine révèle une hausse des blessures dues aux équipements informatiques. Les enfants sont les plus touchés.

On prête déjà pas mal de maux aux ordinateurs : tendinite (à cause de la souris), problèmes aux yeux (l'écran), de dos. Mais il faut aussi compter avec de véritables blessures, de celles qui mènent aux urgences !

C'est ce que révèle une étude à paraître dans le numéro de juillet de la revue American Journal of Preventive Medicine...

Selon l'AFP, l'étude porte sur la période 1994-2006, aux Etats-Unis. Treize ans pendant lesquels des blessures liées à un accident avec des ordinateurs ont été multipliées par sept, la plupart du temps à domicile (93 % des cas).

Au total, les chercheurs font état de plus de 78 000 accidents. La plupart des victimes n'ont fait qu'un passage dans la journée aux urgences, mais 1 % ont dû être hospitalisées.

De quels accidents parle-t-on ? Le fait de se cogner à un équipement informatique, par exemple, de faire une chute en percutant une unité centrale ou de se la faire tomber sur le pied. Ou encore se froisser un muscle en essayant de porter ou de déplacer une imprimante, un écran…

75,8 % de blessures à la tête chez les moins de 5 ans : C'est l'écran qui est la cause la plus fréquente de blessure. Mais en proportion, elle baisse dans les statistiques après 2003. La raison ? La multiplication des écrans plats, moins lourds que les gros moniteurs cathodiques.
Les enfants et les adolescents sont les plus exposés : 35 % des cas recensés concernent des moins de 21 ans. Les moins de 10 ans, eux, sont les plus fréquemment atteints à la tête (75,8 % des blessures pour les moins de 5 ans).

A l'occasion de la révélation de ces statistiques, la BBC avance les chiffres de la Royal Society for the Prevention of Accidents et note une tendance similaire au Royaume-Uni. Les accidents liés à un matériel informatique sont passés de 800 en 1995 à 2 100 en 2002. A cette dernière date, un tiers des cas concernait des enfants de moins de 15 ans. (Source 01 net).