Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Le marché du conseil, touché par la crise

Selon Pierre Audoin Consultants, le premier trimestre 2009 a été marqué par une contraction du marché du conseil. Un déclin à degré variable en fonction des segments et des secteurs... mais qui instaure un climat en aggravation, basculant vers une décroissance qui s'explique à la fois par une baisse des volumes et des prix. Le conseil en management sera plus fortement touché sur l'année 2009 (-3,6%) alors que le conseil IT souffrira moins (-1%).

Après une année 2008 bien remplie, les principaux acteurs du marché du conseil en management ont donc vu leurs carnets de commandes commencer à fondre à partir du mois d'octobre. Et sur les trois premiers mois de l'année, les choses ne sont pas arrangées. Au contraire, tous notent une nette diminution des projets de conseil en management.

Si les secteurs de l'Energie, du Public et de l'Assurance continuent à investir dans des projets de conseil, dans bien d'autres secteurs (notamment l'industrie ou encore la banque d'investissements), la demande a sérieusement diminué. La plupart de ces projets devrait d'ailleurs tourner autour de la transformation des organisations en période de crise, la réduction des coûts et le management des conséquences sociales (optimisation des ressources humaines, gestion des changements, etc.).

« L'état reste le plus gros donneur d'ordre sur ce marché avec notamment les projets autour de la fusion Assedic-ANPE, les grands projets de transformation, la mise en place de nouvelles technologies...»  Pour PAC, ce marché devrait donc être le plus fortement touché cette année avec une baisse estimée à -3,6%.

Le marché du conseil IT devrait assez bien résister à la crise, grâce aux projets de rationalisation des systèmes d'information, mais aussi grâce à des technologies porteuses comme la consolidation des serveurs et des réseaux, la virtualisation ou encore l'optimisation des infrastructures et de la sécurité.

« Le conseil en infrastructures résiste mieux que le conseil en applications qui souffre fortement de la crise » précise d'ailleurs Pierre Audoin Consultants. Et là encore, l'Etat reste le principal donneur d'ordres.

L'année 2008 a été globalement positive pour les gros acteurs qui ont eu un carnet de commande bien rempli jusqu'à fin septembre.
Les projets de conseil en management, en revanche, seront nettement réduits. Ils concerneront essentiellement la transformation des organisations en période de crise, la réduction des coûts et le management des conséquences sociales (optimisation RH, et gestion des changements...).

D'après PAC, la consolidation du marché reste très forte et certaines fusions continueront de s'opérer cette année, les petits acteurs du marché peinant à s'aligner sur les structures plus importantes. Quant à la reprise, elle ne devrait pas avoir lieu avant le milieu de l'année prochaine et se fera sur des prestations « comprenant des retours sur investissements prouvés et rapides » note PAC.

« La reprise devrait s'effectuer vers le milieu de 2010, notamment dans les secteurs qui résistent le mieux et sur des prestations comprenant des retours sur investissements prouvés et rapides. »

Des thèmes plus particulièrement liés à l'alignement des organisations, à la rationalisation de la production et des processus, ainsi qu'aux réorganisations liées à la reprise de l'activité de fusion / acquisition.

La consolidation du marché est forte et les fusions continueront en 2009, avec des petits acteurs qui peineront à s'aligner sur les plus grosses structures. (Source IT Channel)