Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

La mort de Michael Jackson enflamme le Web

L’annonce du décès de la star a provoqué un afflux massif des internautes sur les sites d’information, les réseaux sociaux et les sites musicaux.

Une star interplanétaire s'éteint et c'est tout le Web qui s'enflamme.

La mort de Michael Jackson, survenue à l'ère de l'information instantanée et du Web 2.0, a provoqué un rush sans précédent sur le réseau mondial.

Signe des temps, c'est sur Internet que l'événement a été révélé et confirmé par le site people TMZ.com le 25 juin vers 17 heures (heure de Los Angeles), grillant la politesse aux médias traditionnels.

L'information s'est aussitôt répandue comme une traînée de poudre.
Selon Akamaï, société spécialisée dans la diffusion des flux Web, la fréquentation mondiale des grands sites d'actualité a bondi de 50 % dans les heures qui ont suivi l'annonce du décès du roi de la pop.

Le 26 juin après-midi, le trafic était supérieur de 26 % par rapport à la normale en Europe sur les sites d'information mesurés par Akamai (voir capture ci-contre) et de 7 % pour le trafic global en France tout type de sites confondus.

Autre signe des temps, les réseaux sociaux sont entrés instantanément en ébullition. Dès l'annonce du décès, les utilisateurs de Facebook ont posté trois fois plus de « messages d'humeur » (statuts) qu'à l'ordinaire comme le montre le graphique ci-contre.

Sur Twitter, Michael Jackson a rapidement supplanté l'Iran dans les thèmes les plus populaires. Les messages de sympathie, les commentaires de fans voire les railleries ont déferlé sur le site de microblogging et continuent d'affluer.
+ 949 % de consultation des titres de Michael Jackson chez MusicMe

Dans la foulée, les sites musicaux ont vu logiquement leur fréquentation grimper.

La plupart d'entre eux ont rapidement placé la discographie du chanteur en tête de gondole. Le site de streaming Deezer dit avoir subi une hausse de trafic dans la matinée sans pouvoir encore la quantifier. Chez MusicMe (écoute gratuite et téléchargement illimité payant), la fréquentation sur la discographie Jackson a effectué un saut quantique : « Nous avons enregistré + 949 % par rapport à hier sur l'ensemble de la discographie », nous a précisé MusicMe. Le titre préféré de ses visiteurs : Beat it.

De son côté, Google a été assailli de requêtes portant sur la mort du chanteur, avec l'expression « Michael Jackson died » (Michael Jackson est mort) en tête de liste. Selon les commentaires recueillis par Cnet.com, Google reconnaît avoir eu des problèmes d'accès sur son fil d'actualités Google News à la suite de l'afflux de trafic. D'autres sites américains témoignent également d'engorgement ponctuel.

Pas de répercussion visible en France : Mais en France, la hausse de trafic ne semble pas avoir causé trop de dégâts. L'institut IP-label.newtest, qui mesure la performance des sites Web, n'a pas décelé cette nuit et ce matin de fléchissement dans la performance des sites d'information français (sites médias tels que Libération ou Le Monde, portails, comme TF1.fr, et portails relais d'information, comme Orange ou Google News France).

« Il n'y a pas eu d'impact sur le temps de chargement des pages de ces sites », souligne-t-on au sein d'Ip-label newtest. Ce qui signifie que ces sites ont absorbé sans difficulté une hausse de trafic, probablement moins importante en France qu'aux Etats-Unis. . (Source 01 Net)