Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Dépenses informatiques en 2009 : la baisse est pire que prévu

Le cabinet d'études Forrester revoit ses prévisions à la baisse.

En 2009, le marché mondial des dépenses IT devrait décroître de 10,6 % et non plus de 3%.

Commerciaux dans l'informatique, mettez votre ceinture. En ce début d'année, vous pensiez avoir dépassé la zone de turbulence ? Eh bien détrompez-vous...

La dernière étude trimestrielle du cabinet d'analystes Forrester Research est sans appel : l'année 2009 sera catastrophique en matière de dépenses informatiques dans les entreprises et les administrations. Et la fin de l'année devrait rester bien difficile, comme on pouvait s'en douter à travers l'annonce de nombreux plans sociaux chez les constructeurs, comme au sein d'HP dernièrement.

Cette étude montre en effet que les achats publics et privés, de biens et de services informatiques en dollars au niveau mondial en 2009, sont amenés à décroître non plus de 3 % comme le cabinet l'envisageait en début d'année, mais de 10,6 % !

Forrester ne prévoit pas de reprise de la croissance des investissements IT avant le quatrième trimestre aux Etats-Unis, et pas avant 2010 en Europe ainsi que sur les autres marchés du monde.

Des budgets IT en chute libre : Outre-Atlantique, ces nouvelles projections prévoient un recul de 5,1 % du marché informatique américain sur 2009 et non pas de 3,1 % comme prévu initialement. Pour expliquer ces mauvais présages, le cabinet d'analystes met en avant une diminution plus forte que prévu du PIB américain et une crise du crédit aboutissant à une réduction drastique des budgets informatiques, tombant ainsi « comme des pierres » pour paraphraser l'analyste.

Dans le reste du monde, en particulier en Europe de l'Ouest, les perspectives sont encore moins réjouissantes puisque la baisse des dépenses informatiques est estimée à plus de 15 % en dollars et à 8 % en monnaie locale, (soit principalement l'euro). Ainsi que l'explique l'étude, la fluctuation des monnaies a accéléré le phénomène de baisse, notamment en Europe où le dollar a repris du poil de la bête au premier semestre 2009 par rapport au premier semestre 2008.

En France, même si aucun chiffre n'a été communiqué, selon Andy Bartel, analyste au sein de Forrester, « la baisse est moins forte que dans les autres pays européens, d'une part parce que la récession y est moindre et d'autre part parce que les dépenses dans le logiciel – secteur qui résiste mieux que les autres – sont plus élevées qu'ailleurs. »

Sur une dimension sectorielle, toutes les catégories de l'informatique au niveau mondial sont en baisse : du matériel (-13,5 %), aux équipements de communication (-12,4 %) en passant par le logiciel (-8,2 %)  et les services (-8,6 %). Seule petite lueur d'espoir, en 2010, le marché en Europe occidentale devrait rebondir de 6,8 % en monnaie locale et 3,4 % en dollars. (Source 01 Net)