Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

L'effondrement du marché de l'emploi des cadres se poursuit

Le nombre d'offres déposées à l'Apec chute de 28 %. Mais les entreprises continuent de recruter, privilégiant les jeunes. Toutefois, les cadres expérimentés tirent leur épingle du jeu.

Le repli du marché de l'emploi des cadres se confirme mois après mois et encore en juin 2009, comme le montre l'indicateur mensuel des offres et le baromètre pour le troisième trimestre 2009 publiés par  l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) le 22 juillet. Soit une chute de 28 % du nombre des offres d'emploi déposées par les entreprises en juin.

L'Apec, qui représente 80 % du total du marché de l'emploi des cadres, souligne que toutes les fonctions sont touchées, à l'exception peu notable du secteur santé/social/culture.

Cette chute quasi générale est une triste première depuis le début de la crise.

Quelques exemples significatifs : les offres d'emploi dans l'informatique, premier fournisseur de postes de cadres, chutent de 38 %. Le secteur marketing/commercial enregistre un fléchissement de 25 % de ses offres.

Le mois de juin poursuit ainsi une tendance baissière amorcée au début de l'année, après le pic historique de l'automne 2008. Ce fléchissement est confirmé par l'autre étude publiée aujourd'hui par l'Apec : le baromètre des prévisions de recrutements des entreprises pour le troisième trimestre 2009. Seules 35 % des entreprises interrogées prévoient de recruter au moins un cadre au cours des trois prochains mois. Un chiffre aussi faible n'avait jamais été enregistré depuis 2002, au lancement de cette étude prévisionnelle.

Là encore, tous les secteurs sont concernés, notamment la banque et l'informatique qui affichaient encore il y a quelques mois une mine plutôt réjouie.

Plus particulièrement, l'industrie enregistre un nouveau repli -(de 23 % !) de ces espoirs de recrutements. L'agence note que l'industrie semble avoir atteint un plancher. Le rebond ne doit pas se trouver loin.

Parmi les entreprises qui continuent de recruter, 58 % constatent une baisse de leurs volumes d'embauches. La raison avancée pour ces recrutements n'est pas réjouissante, elle est essentiellement liée au remplacement des départs de cadres.

En cette période, logiquement, les entreprises font état d'une réduction des difficultés de recrutements avec une hausse du nombre de CV reçus par offre déposée.

Malgré tout, des entreprises recrutent. Quelque 113 270 offres ont été déposées auprès de l'Apec au premier semestre 2009.

Mieux, la proportion d'entreprises qui ont effectivement recruté (47 %) au cours du second trimestre 2009 est nettement supérieure aux entreprises qui prévoyaient de recruter (36 %).

Et dans ce contexte, les entreprises privilégient toujours les jeunes cadres, de 1 à 10 ans d'expérience. Mais les profils confirmés tirent leur épingle du jeu.

Le pessimisme des prévisions s'oppose à l'optimisme de la réalité. (Source 01 Net)