Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

IBM rachète SPSS pour 1,2 milliard de dollars

IBM poursuit sa politique d'acquisition en rachetant l'éditeur SPSS.

Les deux sociétés se sont accordées sur un montant de 50 dollars l'action en numéraire soit un montant global de 1,2 milliard de dollars.

Créé en 1968, SPSS est devenu est un des leaders de l'analyse prédictive.

Le rachat devrait être finalisé dans la seconde moitié de l'année 2009. IBM rachète également l'éditeur Ounce Labs. Basé dans le Massachusetts, cet éditeur est spécialisé dans la sécurité et la gestion des risques.

Depuis quelques années, IBM s'est lancé dans une politique d'acquisition, particulièrement dans le domaine des services et du logiciel, façonnant ainsi un nouveau profil d'entreprise dans laquelle l'activité matériels est de moins en moins importante en chiffre d'affaires.

En chiffres relatifs sur le dernier exercice, les ventes de services représentaient 59 %, le logiciel 22% et le matériel 19%. Est-ce à dire qu'IBM va abandonner l'activité matérielle ? Pour l'instant, il n'en est pas question en tous cas pour les activités mainframes, supercalculateurs et serveurs haut de gamme x86 ou Power.

La stratégie d'IBM est de se défaire de ce qu'il appelle les commodities, c'est-à-dire des serveurs d'entrée de gamme sans réelle valeur ajoutée.
La structure du chiffre d'affaires depuis l'an 2000 montre une transformation sans précédent de Big Blue avec la montée inexorable des services et du logiciel.

Pour ce qui est du logiciel, IBM a depuis quelques années racheté des dizaines d'entreprises, des éditeurs de taille moyenne spécialisés sur un domaine particulier. La stratégie de rachat vise à compléter son portefeuille applicatif à la fois au niveau middleware et de la gestion des données et de la Business Intelligence.

Montée en puissance du logiciel : IBM entend constituer une famille de logiciels de Business Analytics et optimization organisée en trois couches : Integrated Data & Content  management, Trusted information et Optimized Business Performance.

Les deux premières couches concernent la gestion des données, leur qualité, leur sécurité et leur disponibilité. La troisième couche, qui s'appuie sur les deux premières et aussi sur l'ensemble des middleware IBM, concerne l'intelligence des données : business intelligence, optimisation, gestion des règles métiers, analyse prédictive...

C'est pour renforcer son offre à ce troisième niveau qu'IBM procède au rachat de SPSS. La constitution de cette couche applicative avait commencé avec la rachat de Cognos en novembre 2007, puis de l'éditeur français Ilog en juillet 2008.

Le logiciel est un constituant essentiel de la nouvelle stratégie d'IBM baptisée Smarter Planet qui s'inscrit comme la suite de l'e-business lancée par Louis Gerstner dans le sillage des technologies Web.

Mais Smarter Planet est beaucoup plus ambitieuse. Elle est largement portée par la division services (à la fois GBS et GTS), mais aussi par la division logiciels et aussi la Recherche. Cette dernière est de plus en plus impliquée en direct sur les projets sur lesquels travaille IBM.

C'est par exemple le cas de la mise en œuvre du nouveau système de circulation de la ville de Stockholm qui a permis de réduire de manière significative le trafic et les émissions de CO². La recherche d'IBM (une équipe israélienne) a travaillé sur le développement d'un système à haute précision de lecture des plaques minéralogiques.

Cette importance croissance du logiciel se traduit aussi dans les chiffres.

En 2000, le logiciel ne représentait que 25% du résultat avant impôts.

En 2008, il est passé à 40%. C'est désormais le premier contributeur au niveau du bénéfice net. Mais il ne s'agit pas pour IBM de devenir un éditeur de logiciel. Ce qui fait désormais la force d'IBM c'est l'association unique dans l'industrie IT de compétences dans les domaines du service - métier et technologique -, logiciel et aussi Recherche. 

SPSS va donc renforcer le portefeuille applicatif  au niveau de l'analyse prédictive incluant la capture des données, le data mining et l'analyse statistique permettant de découvrir et  d'analyser des tendances et des relations. (Source IT Channel)