Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Les iPhone français se rebiffent

Après le cas d'Aix-en-Provence, un Marseillais a aussi vu l'écran de son smartphone Apple se fissurer. Mais, selon la firme de Cupertino, seule une chute aurait ainsi pu l'endommager.

La saga française des iPhone explosifs est en passe de devenir la nouvelle attraction de l’été. Alors que La Provence révélait le 12 août, le cas d’un iPhone dont l’écran, en se fissurant brusquement, avait légèrement blessé un l’œil un adolescent d’Aix-en-Provence, le quotidien fait aujourd’hui état d’un Marseillais, qui a lui aussi connu quelques mésaventures avec le smartphone d’Apple.

L’accident s’est déroule le 25 juillet dernier. Edouard était en train de téléphoner avec son iPhone, quand il dit avoir entendu un “crack” provenant de l’appareil. Interloqué, le Marseillais a pu constater que l’écran s’était complètement fissuré, comme cela a été le cas avec le terminal du jeune Aixois. Heureusement, Edouard n’a pas été blessé par son iPhone explosif.

Le Marseillais décide de ne pas en rester là, et contacte, comme la mère du jeune Romain, le service clients d’Apple, pour obtenir de plus amples informations sur l’étrange et dangereux phénomène qui a touché son iPhone. Alors qu’Edouard précise à son interlocuteur qu’il n’a pas été blessé lors de l’incident, il se voit répondre que son iPhone ne pourra pas être remplacé.

“Le service après-vente de la Firme m’a demandé de leur envoyer une photo. Après diagnostic de leurs ingénieurs, ils m’ont répondu qu’ils ne pourraient le changer car ce genre de casse ne pouvait être dû qu’à un choc”, explique le jeune homme au quotidien La Provence. Mais, si son iPhone est bien tombé, c’était il y a tout de même quatre mois, Edouard n’avait alors constaté aucune fissure en le ramassant. Même s’il ne portera pas plainte, Edouard se dit étonné du comportement officiel d’Apple, qui ne reconnaît pas “les erreurs qu’elle aurait pu commettre”.

Il est vrai que, ces dernières semaines, les cas d’iPod ou d’iPhone ayant connu d’importants problèmes techniques ne cessent d’être rapportés, en Angleterre, au Japon, aux Etats-Unis, et maintenant en France. Mais il faut également souligner que les accidents déclarés demeurent encore limités, au regard des millions de produits vendus dans le monde par Apple. Rien qu’en France, la firme de Cupertino aurait réussi à écouler 1,8 million d’iPhone depuis la fin 2007, et 5,2 millions d’unités dans le monde, rien que pour le deuxième trimestre.

Toutefois, Apple ne semble pour l’instant prêt à publiquement reconnaître que les accidents liés à une surchauffe de la batterie de ces appareils, et se refuserait pour le moment à officiellement reconnaître d’autres défaillances pouvant entraîner des dommages importants sur ses terminaux.  (Source IT Réseaux)