Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Grippe A, une arme marketing pour les opérateurs télécoms ?

Sans parler d’aubaine, la menace de pandémie est sans nul doute un nouveau relais de croissance pour les opérateurs télécoms, fixe ou mobile, qui proposent des nouvelles offres... ou des solutions réchauffées.

Les fournisseurs télécoms surfent sur la vague de la grippe A et font preuve d'une certaine habileté. Beaucoup ont d'ores et déjà repackagé des offres existantes pour les remettre au goût du jour. Objectif : fournir à des (potentiels) clients des solutions de plan de continuité d'activité (PCA).

Pourtant Completel, par exemple, se défend d'avoir une politique opportuniste sur ce sujet. « Nous avions déjà un positionnement tourné vers le PCA. Du fait de notre politique de fibre optique, nous proposons des offres de type SAN to SAN à des débits de l'ordre du gigabit », précise d'entrée Emmanuel Cornuau, directeur marketing de l'opérateur.

Chez BT, le discours est du même acabit. « C'est vrai que pour nos clients existants, il s'agit surtout de mises à jour de solutions qu'ils ont déjà installées, reconnaît François Guiraud, directeur des offres et services chez BT Global Services. Mais des entreprises nous demandent aussi ce que nous avons nous-mêmes mis en place pour faire face à la grippe A », ajoute-t-il. L'opérateur se cite ainsi en exemple pour vanter ses offres de travail à distance (Work Anywhere), de communications unifiées et de sécurité.

Une offre de type VPN chez Completel : Toujours est-il que Completel a sorti de son chapeau de nouvelles offres à l'occasion de cette menace de pandémie. La première, baptisée Nomade PCA, donne un accès à l'entreprise pour les salariés qui ne pourraient pas se déplacer.

Une nouveauté ? Essentiellement dans son packaging. Car ce type de solution est en général proposé dans le cadre de la mise en place d'un réseau privé virtuel, avec la connexion sous-jacente. Là, l'originalité réside dans la possibilité d'opter pour cette solution sans pour autant être client d'une offre télécom Completel. « Nous offrons la possibilité aux petites et moyennes entreprises, peu familiarisées avec le concept de VPN, de se doter d'outils pour assurer la continuité de leur activité.»

Pour s'équiper de Nomade PCA, l'entreprise doit s'acquitter de cinq euros par mois et par utilisateur si le dispositif est déclenché. S'il reste en veille, cela coûte 30 % de moins. Soit un peu plus de trois euros par utilisateur et par mois, « au cas où », comme on dit. Il aurait peut-être été plus simple de ne facturer que l'installation puis l'usage éventuel. Plus simple, mais sûrement moins rentable. D'autant que cette offre est soumise à une durée minimum d'engagement d'un an.

L'opérateur propose également de nouvelles solutions pour la gestion des appels entrants, permettant de les rediriger vers les bonnes personnes, qu'elles soient en télétravail ou non.

Des clés 3G chez SFR et Orange : Si les nouvelles offres des opérateurs du fixe ne suffisent pas, rassurez-vous : SFR et Orange ont aussi accouché (sans trop de douleur, on s'en doute) de belles offres de PCA, basées sur leurs réseaux 3G+. SFR propose ainsi une clé 3G/3G+ ou un PC portable doté d'une connectivité 3G+.

L'entreprise est facturée à l'usage mais si elle ne consomme rien (zéro Mo), elle ne paiera rien. Les tarifs dépendent du volume de données échangé. Orange, quant à lui, vend une clé 3G+ et une connexion illimitée (Internet ou VPN) pendant deux mois pour 99 euros. Au-delà de ce délai, les entreprises peuvent résilier gratuitement jusqu'à la fin du troisième mois. (Source 01 net)