Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Des responsables d’IBM, Intel, McKinsey inculpés de délit d’initié

Robert Moffat, Senior Vice President et group Executive du Systems and Technology Group, est inculpé pour avoir fourni des informations sensibles qui ont permis à un trader de la société de fonds spéculatifs New Castle Partners, issu de la Bear Stearns l'année dernière, de réaliser d'importants bénéfices.

Robert Moffat est présenté par le Wall Street Journal comme un des proches conseillers de Sam Palmisano, CEO d'IBM. (Copie de la plainte adressée à la SEC) Cette information intervient quasi simultanément avec la publication des résultats du 3e trimestre où, malgré la crise, IBM réussit à dégager des bénéfices en hausse de 14 %.

Entré en 1978, Bob Moffat est un cadre type d'IBM qui a gravi tous les échelons pour arriver au sommet de l'entreprise, indique le WSJ. Il a notamment été responsable en 2000 de la division PC dont il a programmé l'externalisation de la fabrication à des constructeurs basés en Caroline du Nord et en Ecosse. Trois ans plus tard, c'est également lui qui a géré la cession de cette même division au constructeur chinois Lenovo.

Une déclaration sous serment révèle que Bob Moffat a fourni des informations confidentielles en août 2008 à Danielle Chiesi qui travaille pour la société de fonds spéculatifs New Castle Partners. Ces informations indiquaient que les résultats trimestriels d'IBM seraient supérieurs aux attentes des analystes.

D'autres informations concernaient les résultats de Sun à un moment où IBM était sur les rangs en tant qu'acheteur potentiel ainsi que la cession de ses unités de fabrication à un fond d'Abou Dhabi.

Le spécialiste des semi-conducteurs devait avoir l'accord d'IBM en raison des liens technologiques qui unissent les deux partenaires. D'autres cadres dirigeants des sociétés Intel et McKinsey auraient fourni des informations d'une dizaine de sociétés (incluant Google, La chaîne des hôtels Hilton et Intel) aux deux fonds d'investissements New Castle et Galleon.

Ces informations ont permis au fond spéculatif de gagner sur l'achat et la vente d'actions aux moments opportuns. Selon le document transmis à la SEC, quelques 25 millions de dollars auraient ainsi été partagés avec Raj Rajaratnam, partner du fond Galleon Group.

NB : Depuis le début de l'année, l'action d'IBM s'est largement enchérie en passant de quelques 80 dollars à près de 130 euros. (Source ITR Manager)