Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Classement du logiciel européen Truffle 100 : La France derrière l’Allemagne et le Royaume Uni

Avec 19 éditeurs dans les 100 premiers européens, la France se classe au troisième du logiciel européen, loin derrière l'Allemagne dopée par la présence de SAP et le Royaume-Uni.

Ce classement montre la faiblesse du logiciel européen face à son concurrent américain avec quelques sociétés de classe mondiale et un chiffre d'affaires cumulé équivalent à seulement 40 % du seul Microsoft.

C'est ce qu'indique le palmarès des 100 premiers éditeurs de logiciels, Truffle 100 Europe (1), réalisé par Truffle Capital avec le concours du CXP et du TOP 100 Research Foundation.

Tel un marronnier qui fleurit chaque année, le Truffle 100 ne peut pas modifier en profondeur la situation d'une année sur l'autre. Le constat est tel que la situation du logiciel européen est connue et fait montre d'une faiblesse patente par rapport à son concurrent américain. Beaucoup place des espoirs dans le logiciel libre pour renforcer la position du logiciel européen, mais cela prendra du temps. Il convient donc de regarder de manière plus détaillée pour voir si les choses évoluent dans la bonne direction.

Dans cette confrontation entre les deux rives de l'Atlantique, l'Europe ne peut présenter que quelques trop rares acteurs de taille mondiale, au rang duquel SAP fait partie de la bande des 4 - Microsoft, IBM, Oracle et SAP - qui domine le logiciel mondial.

Dans leur domaine respectif, Sage et Dassault peuvent prétendre jouer dans la cour des grands. Ensuite on trouve des éditeurs de taille intermédiaire.

Dans les logiciels d'infrastructure, Software AG qui a successivement racheté l'américain WebMethods et l'allemand IDS Scheer va aussi franchir la barre symbolique du milliard de dollars.

Si l'on considère le classement EuroSoftware 2007 (1), on observe que sur les 20 premiers éditeurs présents en Europe, 15 sont d'origine américaine, 1 est allemand, 2 sont anglais (Sage et Logica), 1 est français (Dassault Systèmes) et 1 est  nippo-allemand (Fujitsu Siemens Computers).

Globalement, le marché du logiciel est assez concentré : SAP a lui seul représente 37 du chiffre d'affaires cumulé des 100 premiers européens et les 5 premiers dépassent la barre des 50 %.

Domination américaine dans le logiciel :  « Si les emplois et la profitabilité du secteur sont maintenus, cette industrie est fragilisée par la crise et connaît une croissance faible. Cette nouvelle édition est marquée par le rachat de sociétés par des groupes américains, mieux armés pour résister en période difficile. Retraitée des acquisitions de sociétés Européennes par des éditeurs Américains, la croissance aurait été presque 2 fois plus importante », précise Bernard-Louis Roques, directeur général et co-fondateur de Truffle Capital

Et de poursuivre : « Nous demandons au gouvernement de soutenir urgemment cette industrie, moteur unique de création d'emplois très qualifiés et axe stratégique clef de croissance économique pour notre avenir grâce à sa forte capacité d'innovation, de création d'emplois et de richesses économiques. Le secteur, très compétitif, est de plus en plus marqué par le leadership des Etats-Unis. Cette tendance ne doit pas être irréversible ».

Le « Truffle 100 » européen montre que le nombre d'emplois qualifiés entre 2007 et 2008 a augmenté de 13,7%, passant de 194 000 à 211 985 dont 80% sont employés par les top 34 avec la France en troisième position. Le « Truffle 100 » connait une augmentation de son chiffre d'affaires de + 3%, en forte baisse par rapport au 10 % de l'année 2007. Mais la crise est passée par là.

Quelques chiffres significatifs parmi Les chiffres marquants du Truffle 100 Europe :
- Le chiffre d'affaires 2007 est de 25 milliards d'Euros, comparé à 24,4 milliards en 2007, et 70% a été réalisé par les 25 premières sociétés du classement (80% par les 25 en 2007) ;
-Les bénéfices sont passés de 3,2 milliards en 2007 à 3,6 milliards en 2008 (une augmentation de 11%) ;
- Le chiffre d'affaires total des éditeurs européens rachetés par les éditeurs américains en 2008 avoisine les 500m€ ;
- Les effectifs ont augmenté de 13,7% pour atteindre 211 985 employés en 2008 - les emplois en R&D ont quant à eux augmenté de + 25% pour passer de 41 591 employés à 52 020 employés en 2008 ;
- Le montant des investissements en R&D ont baissé pour passer de 3,736 milliards d'Euros en 2007 à 3,642milliards d'Euros en 2008 (une baisse de 3%) ;
- Les acquisitions 2008 sont les suivantes : l'ancien numéro 88, Gruppo Formula (IT), a été racheté par Sage ; l'ancien numéro 89, Financial Objects PLC (UK), par Temenos, et l'ancien numéro 91, IBS Opensystems PLC (UK), par Capita.

(1) Le classement EuroSoftware 100 réalisé par PriceWaterHouseCoopers - dont les résultats de la version française viennent d'être publiés - inclut tous les éditeurs présents sur le sol européen. (Source ITR Manager)