Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Canon met la main sur Océ

Canon et Océ, les deux poids lourds du marché de l'impression, ont décidé de fusionner leurs activités et de ne plus faire qu'un. Une solution comme une autre pour sortir de la crise économique dans laquelle le marché reste englué et pour éviter une concurrence acharné qui finit par faire lourdement pression sur les prix.

Dans un communiqué de presse commun, les deux fabricants annoncent leur ambition de devenir le numéro du marché de l'impression en termes de présence.
Canon a donc proposé de racheter les actions d'Océ au prix unitaire de 8,60 euros. C'est 70% au-dessus de la dernière cotation en bourse. Et même 137 % au dessus du prix moyen des 12 derniers mois. Canon devrait donc débourser environ 730 millions d'euros pour cette acquisition.

Une proposition unanimement saluée par la direction d'Océ et par les actionnaires de la société (Ducatus, ASR, ING, Bestinver Gestion SA) qui ont tous accepté de vendre leurs parts à Canon. Parfois même de façon irrévocable.

Á l'issue de cette opération, Océ deviendra donc une division de Canon, mais conservera son identité propre, sa direction actuelle, sa marque et son siège social basé à Venlo aux Pays-Bas. Océ pilotera aussi sa R&D et sa fabrication. Le comité directeur et le management clé de l'entreprise resteront en place. Des conditions exceptionnelles, qui ont aidé à emporter la décision finale du constructeur.

" Avec la fusion entre Canon et Océ, nous pensons être en mesure de dégager des bénéfices clairs, non seulement dans le domaine de la R&D, mais aussi en termes de mix produits et de marketing, et nous sommes confiants que cette combinaison gagnante contribue grandement à l'atteinte de notre objectif de devenir numéro Un en termes de présence globale dans l'industrie de l'impression ", a déclaré Tsuneji Uchida, directeur des opérations chez Canon.

L'ambition pour Canon étant de capitaliser sur la complémentarité des produits Océ/Canon, mais aussi de profiter du circuit de distribution, de l'unité R&D et des outils de production d'Océ pour devenir le numéro 1 du marché de l'impression. (Source IT Channel)