Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

La création d'entreprise high-tech se porte mieux que jamais

Par Corinne Zerbib 01netPRO

Entrepreneurs dans les nouvelles technologies, bravo ! Vous figurez au tiercé gagnant de la création d’entreprise en 2009.

S'il est un secteur qui résiste en 2009, c'est bien celui de l'entrepreneuriat ! Celui-ci ne connaît pas la crise, comme en témoignent les derniers chiffres de l'Insee pour le mois d'octobre en matière de création d'entreprise. Largement soutenus par le statut d'autoentrepreneur, ils sont une fois de plus très satisfaisants : l'Institut enregistre en effet la création de 55 233 entreprises au mois d'octobre 2009 (dont 33 000 auto entreprises, et 20 614 entreprises nouvelles).

Et qu'en est-il dans le secteur de la high-tech ? Pour répondre à cette question, il faudra se référer aux chiffres de l'APCE (Agence pour la création d'entreprise), qui fournit une analyse plus détaillée pour le secteur Information et Communication mais qui date de mars 2009. Selon l'APCE, 8 541 entreprises ont été créées de décembre 2008 à mars 2009 dans le secteur TIC, contre 4 745 un an plus tôt, soit une croissance de plus de 80 % ! 

Ainsi, ce secteur, bien que peu important par sa taille, enregistre une des plus fortes croissances de la création d'entreprises en France au regard de l'année précédente.

Cette très forte augmentation est en grande partie liée aux activités de programmations, conseils et autres activités informatiques (+ 93 %) parmi lesquelles la programmation informatique a enregistré une hausse de... 241 %.  Pour la seule Ile-de-France, la croissance est du même ordre : + 108 % entre mars 2008 et mars 2009, soit près de 5 800 entreprises qui ont été créées au cours du premier semestre 2009.

L'autoentrepreneur, un statut particulièrement adapté aux informaticiens : Alors que les plans de licenciements se sont enchaînés depuis environ dix-huit mois, les créations d'entreprise ont donc fortement augmenté.

Doit-on pour autant en déduire une relation de cause à effet, qui indiquerait au premier coup d'œil que les personnes licenciées se seraient « rabattues » sur la création de leur propre activité pour rebondir ? Certes, mais en partie : le régime de l'autoentrepreneur, lancé dans les faits depuis janvier 2009, vient bien gonfler les statistiques en la matière.

Ainsi, le réseau France Active, qui finance les petits projets de création, constate une recrudescence de demandes émanant d'individus frappés par le chômage et dont les projets ne passent pas la présélection. Comme celui de Sébastien Maysse, qui a lancé sa petite entreprise en Picardie, profitant du nouveau régime particulièrement alléchant. « J'étais en CDD depuis deux ans et voyant la fin de contrat arriver, j'ai pris les devants et j'ai créé ma boîte de maintenance informatique en mars 2009 », raconte ce jeune technicien autodidacte et multi compétence.

Lire la suite de l’article : http://pro.01net.com/editorial/508703/la-creation-dentreprise-high-tech-se-porte-mieux-que-jamais/