Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

CSC signe un contrat d’outsourcing de €2,9mds avec Zurich Financial Services

L'ère des megadeals d'outsourcing - des contrats d'une valeur de plus d'un milliard de dollars - est terminée, voici venu le temps de l'outsourcing sélectif. Et pourtant, CSC vient de signer un contrat d'une valeur de 2,9 milliards de dollars sur 10 ans et demi, avec l'institution financière suisse Zurich Financial Services Group, pour la gestion de ses infrastructures informatiques.

CSC a donc signé un contra cadre de services (Master Service agreement) pour la prise en charge de ses data centers et de son infrastructure informatique qui doit se traduire par un accord spécifique dans les différents pays où l'institution suisse est présente. Le contrat vise à moderniser le data center central et à mettre en œuvre les technologies telles que la virtualisation.

La valeur potentielle de ce contrat est évaluée à 2,9 milliards de dollars sur une période de 10 ans et demi. Selon les termes du contrat, environ 1000 salariés de Zurich Financial Services Group pourraient être transférés chez CSC dans la première moitié de 2010. En 2008, deux contrats d'outsourcing ont atteint le montant de 2,5 milliards de dollars dont l'un signé avec TCS. C'était le plus important contrat jamais signé avec une société indienne.

Les deux partenaires ne sont pas étrangers. En effet, ZFS et CSC avait déjà signé un contrat d'outsourcing en 2004 pour une durée de 7 ans et d'une valeur de 1,3 milliard de dollars.

Selon le Gartner, le nombre de megadeals signés en 2008 avec un seul fournisseur s'établit à 12 pour une valeur totale (Total Contact Value ou TCV) de 17,1 milliards de dollars contre 10 en 2007 (€12mds). Mais ces montants restent inférieurs aux niveaux connus pendant de 2000 à 2006. En effet, toujours selon le Gartner, le montant cumulé moyen des megadeals s'est établi pendant cette période à 28 milliards de dollars. 

D'où l'analyse selon laquelle l'outsourcing évoluait vers des contrats ayant un périmètre fonctionnel moins importants et d'une durée moyenne moindre. (Source ITR Manager)