Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Les entreprises restent très frileuses vis-à-vis des mises à jour logicielles

Les décideurs informatiques seraient plus enclins à mettre à jour leur bouquet TV que leurs logiciels de bureau. C'est le constat dressé par Symantec à la suite d'une récente étude.

La plupart des entreprises affichent, en effet, beaucoup de prudence vis-à-vis des mises à jour logicielles. Le plus souvent par souci de sécurité et par peur de l'inconnu. Ainsi, les préoccupations concernant la sécurité et les risques de perturbation de l'activité ont fait que 72 % des entreprises européennes utilisent toujours Windows XP et que seulement 15 % sont passées à Vista.

En France, d'ailleurs, 26% des entreprises n'envisagent une mise à jour que si elle ne ralentit pas les ordinateurs. Beaucoup préfèrent donc attendre. Et cela peut durer parfois très longtemps. Pour 34%, cela prend de 6 à 12 mois, mais pour 28%, cela prend plus d'un an.

« Au lancement de chaque nouvelle version, nous assistons à un tir de barrage des pirates, qui s'attachent à mettre en exergue les failles potentielles (des logiciels). Bien entendu, cela fait les gros titres des médias » explique Robert Mol de Symantec.

« Il est intéressant de voir l'influence de cette perception des choses sur les décideurs dans les différents pays. Il est indispensable que les entreprises soient bien informées lors de la prise de décisions concernant la mise à jour des logiciels. Elles doivent savoir comment faire face au mieux aux enjeux de la migration pour mettre en place un environnement informatique mieux sécurisé pour le futur ».(Source ITR News)