Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Les télécoms tirées par les mobiles (Rapport Idate)

Le marché mondial des services de télécommunications est estimé à 1 440 milliards de dollars 2009 - une hausse de 1,7% par rapport à l'année précédente et devrait atteindre une valeur supérieure à 1 481 milliards de dollars en 2010. Ces chiffres masquent une situation contrastée : baisse du fixe, hausse de l’Internet et des services mobiles. C’est  ce qu’indique l’Idate dans son dernier rapport publié à l’occasion du Mobile World Congress qui se tient cette semaine à Barcelone.

Après un ralentissement de la croissance en 2008 (3,8 % soit deux points de moins qu’en 2007), le marché des télécoms a donc continué à croître mais encore moins rapidement (1,7%). C’est d’ailleurs la plus faible croissance depuis 2002, juste après l’explosion de la bulle Internet qui avait considérablement affecté l’industrie des télécoms dont certains acteurs ne s’en sont d’ailleurs pas remis.

Selon l’Idate, ce ralentissement est lié à des phénomènes structurels ou dit autrement à la maturité des marchés. La téléphonie mobile dans les pays industrialisés qui a tiré la croissance combinée à la pression réglementaire, dont les impacts ont renforcé le retournement, sont deux facteurs importants. Les services télécoms ne sortiront pas indemnes de la crise actuelle. Et les services Internet ne suffisent pus à contrecarrer la baisse dans le domaine de la téléphonie fixe.

Heureusement, les services mobiles ont toujours un effet d’entraînement important et  reste le principal gisement de croissance : 4% en 2009 et 5 % prévus en 2010, des taux relativement loin ce ceux que l’on a connu par le passé. Et leur poids dans l’industrie des télécoms est de plus en plus important : 49 % en 2006 et 55% en 2009. Cette croissance s’appuie sur une augmentation phénoménale du nombre d’abonnés mobiles : près de 4,5 milliards à la fin de 2009, en augmentation de 14 %
Côté Internet, le phénomène à observer est celui de la croissance du haut débit. Le nombre d’abonnés de ce type de services devrait franchir le seuil des 500 millions d’utilisateurs (+ 63 millions en 2009).

LTE, alias 4G : Parmi les éléments technologiques qui pourraient doper la croissance, les réseaux LTE, alias 4G, devraient jouer un rôle important. Selon l’Idate, près de 400 millions d’abonnés devrait accéder à ces réseaux d’ici 2015, ce qui, il est vrai est encore assez marginal par rapport à l’ensemble des mobiles.
Le coût de déploiement d’un réseau supportant les technologies GSM et USTM/HSPDA est estimé à 2,1 milliards de dollars pour la couverture d’une zone urbaine et péri urbaine de 50 millions d’habitants typique d’un pays d’Europe de l’Ouest.

De nouveaux business models et services, tel que VoLTE (Voice Over LTE) qui apportent des bénéfices aux opérateurs et aux utilisateurs devront être explorés pour garantir le potentiel de ces réseaux et maintenir le niveau moyen de dépenses (Average Revenu Per User). (Source ITR Manager)