Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

CA avale un nouveau spécialiste du cloud, Nimsoft

Par Renaud Bonnet 01net PRO

La fringale du spécialiste de l'administration se poursuit avec un nouveau rachat dans le domaine du cloud computing en moins d'un an. Nimsoft apporte à son acquéreur des compétences et des clients dans le secteur des entreprises intermédiaires.

CA veut à tout prix sa part de l'administration et de la supervision du cloud et des applications hébergées. Après 3Tera en février 2010, Oblicore en janvier 2010, Cassat en juin 2009, il met la main pour 350 millions de dollars en cash sur Nimsoft. Cet éditeur, qui compte 120 salariés, a développé des solutions de surveillance de la performance dans le domaine des services en ligne de tout poil : Iaas (Rackspace, Amazon), Saas (Google Apps, Salesforce.com), Paas (Google App Engine), services hébergés, serveurs virtuels, etc.

Nimsoft compte aujourd'hui environ 800 clients, pour partie des fournisseurs de services administrés, pour partie des entreprises intermédiaires. Sa famille d'outils propose une interface entre fournisseurs de services et clients au travers de laquelle ils peuvent s'entendre sur ce que signifient qualité de service et disponibilité, et vérifier que les engagements sont respectés au cours du temps.

Une acquisition de marché plus que de technologie : Ce quatrième rachat dans le domaine du cloud montre le sérieux des intentions de CA. Mais il n'est pas le seul à s'y intéresser. BMC a investi dans des rachats similaires : Bladelogic d'abord, et plus récemment Phurnace. VMware a récemment acquis auprès d'EMC un lot d'outils d'administration comparables. La course à l'administration du cloud va bon train.

Le rachat de Nimsoft ne fait pas que des heureux. Maladresse ou franchise, Jay Fry, un des vice-présidents de CA, écrit sur son blog : « Le rachat de Nimsoft porte moins sur leur technologie (quoiqu'elle soit plutôt intéressante) que sur le marché. En achetant Nimsoft, CA possède une solution pour une classe d'utilisateurs pour lesquels nous n'avions pas réellement d'offre. » Une assertion qui rappelle les comportements du CA des années 95-2005, capable de racheter des technologies pour les enterrer et convertir les clients à ses propres produits.

Pour plus d’informations, consulter : http://pro.01net.com/editorial/513896/ca-avale-un-nouveau-specialiste-du-cloud-nimsoft/