Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Classement Truffle 100 : le logiciel français résiste à la crise

Malgré une rentabilité sous pression, les éditeurs hexagonaux affichent une création nette d’emplois de 2 700 postes et une hausse de leur investissement en R&D.

En pleine récession, le secteur des logiciels français a fait preuve d'une étonnante solidité en 2009. C'est ce qui ressort du sixième Truffle 100, observatoire de l'industrie établissant le palmarès 2009 des éditeurs nationaux.

Réalisée par Truffle Capital, avec les analystes du CXP et le soutien de Syntec informatique, l'étude montre même une légère croissance du chiffre d'affaires du top 100 relevant exclusivement de l'activité édition, passé de 3,8 milliards d'euros en 2008 à 4 milliards d'euros en 2009.

Sur la même période, le chiffre d'affaires total de ces éditeurs progressait à un rythme comparable, de 5,7 milliards d'euros à 6 milliards d'euros. Alors que l'activité de l'ensemble des éditeurs présents sur le marché hexagonal a reculé en 2009, « 70 % des 100 premiers éditeurs français ont enregistré une croissance ou une stabilité de leur chiffre d'affaires », souligne Laurent Calot, président du directoire du CXP.

« D'une part, ils ont bénéficié des nombreux projets de dématérialisation, de business intelligence et d'entreprise 2.0. D'autre part, ils profitent largement de l'engouement pour les solutions Saas (Software as a Service) », explique-t-il.

Accalmie en matière de fusions-acquisitions : Ces chiffres sont toutefois à relativiser au vu des acteurs apparus dans le palmarès 2009 – Murex (265 millions d'euros de chiffre d'affaires édition), Lectra (48 millions d'euros), Medasys (22 millions d'euros), Graitec (21 millions d'euros), Exalead (16 millions d'euros)... –, alors qu'ils auraient déjà dû figurer dans le top 100 de l'année précédente. L'introduction du spécialiste des progiciels bancaires Murex dans le classement explique ainsi le seul changement observé dans le top 10. Il prend la troisième position, derrière Dassault Systèmes (1,25 milliard d'euros) et Axway (318 millions d'euros), et devant Cegid (219 millions d'euros) ainsi que Linedata Services (145 millions d'euros).(Source 01 net)