Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

L'Ethernet passe au 100 Gigabit

L’organisme IEEE vient de ratifier le standard 802.3ba, qui permet au protocole Ethernet d’atteindre les vitesses de 40 et 100 Gbit/s. Les premiers à en profiter seront les opérateurs télécoms et, dans un second temps, les gestionnaires de centres de données.

L'Ethernet se met à l'heure du très, très haut débit. L'organisme de normalisation IEEE vient de ratifier le standard 802.3ba, qui définit les versions 40 Gigabit et 100 Gigabit de l'Ethernet (40/100GE), entièrement compatibles avec les précédentes.

C'est un nouveau cap pour ce protocole qui a été créé dans les années 70 pour le déploiement de réseaux locaux et qui, progressivement, s'est élargi aux réseaux étendus et aux réseaux d'opérateurs. En effet, l'Ethernet est une technologie relativement économique, simple à mettre à place et qui, de ce fait, séduit de plus en plus. 

La ratification du 40/100GE a été très attendue, surtout par les opérateurs qui commencent à être à l'étroit au niveau de leurs réseaux optiques backbone.

D'un côté, ils cherchent à consolider leurs réseaux de transport sous Ethernet, qui est moins cher à l'utilisation. De l'autre, ils subissent une croissance des débits due aux nouveaux usages tels que la data mobile ou la vidéo en ligne.

Résultat : le cœur de réseau devient un goulet d'étranglement. « Les opérateurs sont obligés d'agréger des liens 10GE en parallèle, parfois jusqu'à une dizaine. Mais c'est une méthode complexe et techniquement limitée. Le 40/100GE supprime cette problématique », explique Jean-Marc Uzé, directeur technique Europe du sud chez Juniper.

De plus en plus denses, les serveurs nécessitent plus de débit : Les gros centres de données profiteront également de cette nouvelle avancée de l'Ethernet. Jusqu'à présent, les serveurs utilisent majoritairement des interfaces 1GE. Mais avec la multiplication des machines virtuelles, la puissance de calcul se densifie, et les besoins en débit de communication se révèlent de plus en plus importants.

Sur les serveurs, les interfaces 10GE commencent donc à faire leur apparition, dopée par le fait que « le prix du port 10GE a énormément baissé durant les douze derniers mois », comme l'explique Yannick Morice, responsable partenariats chez Extreme Networks. Une généralisation des ports 10GE côté serveurs nécessitera, mécaniquement, des liens 40/100GE au niveau de l'agrégation et du cœur de réseau des datacenters.

Les équipementiers n'ont pas attendu la ratification pour créer les produits 40/100GE. Juniper propose des cartes d'extension depuis mi 2009. Elles sont actuellement en phase d'expérimentation chez des opérateurs comme Verizon ou Level 3. Cisco, de son côté, réalise des tests chez AT&T. Au niveau des datacenters, Extreme Networks a annoncé des cartes 40GE en avril dernier, avec des tarifs à partir de 1 000 dollars par port(le prix d'un port 10GE).

La ratification du 40/100GE donne maintenant le coup de départ pour la commercialisation et le déploiement.  (Source 01 net)