Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Altis trouve un acquéreur

IBM et Infineon voulaient se débarrasser de la société Altis Semiconductor. Une décision mettant en péril son existence. L’industriel Yazid Sabeg a signé une promesse d’achat pour son acquisition.

" Altis était une usine, ce sera désormais une société à part entière avec sa propre capacité de recherche et de marketing ", a déclaré Yazid Sabeg, ce vendredi lors d’une conférence de presse.

L'entrepreneur devrait apporter 40 millions au capital de la société Altis International. 50 millions d’euros seraient en outre fournis par le FSI et par divers fonds d’investissements. Le groupe russe Systema pourrait intervenir à hauteur de 20 millions d'euros auxquels s'ajouteront 30 millions d'euros résultant d’emprunts.

Si la conjoncture se montre favorable, Yazid Sebag anticipe toutefois plusieurs exercices déficitaires. Et Altis International qui emploie 1 400 salariés devrait se séparer d’environ 400 d'entre eux.

A noter qu'IBM et Infineon sont engagés  jusqu’à fin 2012 sur un plan de charge occupant de 60 à 70 % des capacités de production de l'entreprise.

En 2010, le chiffre d’affaires d'Altis devrait se situer entre 165 et 180 millions d’euros mais de nouvelles perspectives sont ouvertes vers des marchés tels que les applications réseaux et le calcul intensif.

Cette opération reçoit le soutien du gouvernement en la personne de Christian Estrosi, ministre chargé de l’Industrie qui se déclare " très heureux qu’à l’issue de plusieurs mois d’intenses travaux, une offre ferme de reprise d’Altis permettant de préserver 900 emplois sur le site, ait pu être présentée aujourd’hui en Comité d’entreprise ".

Le 4 juin dernier, le ministre chargé de l’Industrie a annoncé un Plan Micro-nanoélectroniques avec 1 à 2 milliards d’investissements publics-privés dans les 5 ans, pour repositionner le secteur sur les filières d’avenir.  (Source ITR Manager)