Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Dell a vendu sciemment près de 12 millions d'ordinateurs défectueux

Selon le New York Times, durant deux ans, le fabricant a écoulé des PC alors qu’il les savait équipés de composants défectueux qui avaient toutes les chances de tomber en panne dans les trois ans.

De mai 2003 à juillet 2005, Dell a vendu des ordinateurs de la gamme professionnelle OptiPlex équipés de composants défectueux qui pouvaient provoquer des pannes à tout moment. Au lieu de prendre les dispositions nécessaires pour y remédier, le fabricant a continué à les vendre comme si de rien n'était. Au moins 11,8 millions de machines présentant ce défaut de fabrication auraient été mises sur le marché. Elles ont été achetées par des professionnels (petites et grandes entreprises), mais les pays concernés ne sont pas connus.

L'affaire a été révélée par le New York Times (NYT), qui s'est procuré les documents d'un procès initié il y a trois ans par AIT, une société américaine qui avait fait l'acquisition de 2 000 OptiPlex. Les documents montrent clairement que le fabricant connaissait l'existence du défaut de fabrication ainsi que son origine. C'est en fait l'un de ses fournisseurs asiatiques, Nichicon, qui lui a livré des cartes mères dotées de condensateurs défectueux.

300 millions de dollars dépensés pour les réparations : Selon une étude menée par Dell, les ordinateurs OptiPlex dotés de cette pièce défaillante étaient susceptibles de provoquer des problèmes dans 97 % des cas dans les trois ans après l'achat. Un expert, cité par le New York Times, affirme que ce composant pouvait provoquer l'embrasement de l'ordinateur. En tous cas, la société AIT aurait perdu des millions de dollars à cause des pertes de données provoquées par les dysfonctionnements des machines Dell.

Pour se sortir de ce mauvais pas, le constructeur a dépensé 300 millions de dollars, pour réparer les ordinateurs de ses clients tombés en panne. Mais selon un consultant, cité par le NYT, les cartes mères défectueuses étaient remplacées par d'autres présentant le même défaut. Le constructeur a également allongé la durée de garantie des cartes mères des PC OptiPlex jusqu'au mois de janvier 2008.

Face au scandale provoqué par les révélations du New York Times, Dell a réagi avec un communiqué lapidaire. Il essaie de calmer le jeu en expliquant que le problème remonte à plusieurs années et affirme avoir cessé de s'approvisionner chez Nichicon dès qu'il a eu connaissance des problèmes de condensateurs.

Et il tente, perfidement, d'entraîner ses concurrents dans la tourmente : « Les condensateurs Nichicon défectueux ont touché plusieurs constructeurs. C'est de la spéculation de suggérer que Dell est affecté plus que les autres compagnies. » (Source 01 net)