Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Google s'offre la technologie de recherche visuelle de Like.com

Créé en 2006, Like.com permet de trouver des produits à partir d’une simple image. Il vient de tomber dans le panier de Google.

Comme son nom l'indique, Like.com permet aux consommateurs d'effectuer une recherche sur des produits en fonction de leur ressemblance. Le site analyse les images de vêtements, chaussures, montres ou accessoires pour proposer aux internautes des articles similaires dans leur forme, leur couleur ou leur matière. Cette technologie de recherche visuelle intéresse Google, qui vient d'acquérir la société. Le montant de la transaction s'élèverait selon TechCrunch à 100 millions de dollars.

Riya, l'ancêtre de Like.com : La technologie de shopping visuel employée par le site se fonde sur la reconnaissance de visage de Riya, une start-up créée en 2004 par le fondateur même de Like.com. L'entreprise, fermée en 2009, proposait à l'origine aux internautes d'effectuer une recherche concernant une personne sur le Web à partir d'une simple photographie. L'algorithme, qui reposait sur des signatures d'images, faisait remonter tous les clichés où la personne était présente.

A l'époque, les internautes avaient montré peu d'intérêt pour le concept. Riya peinait fort logiquement à monétiser sa technologie. Son patron, Munjal Shah, a alors eu l'idée d'appliquer la recherche visuelle aux biens de consommation. Like.com était né.

Lorsqu'un consommateur est intéressé par un type de montre, par exemple, il lui suffit de choisir un cliché de départ puis de cliquer sur la fonction Visual Search, et Like.com lui présente les produits ayant une forme proche. L'internaute peut ensuite affiner sa recherche en sélectionnant d'autres options comme la couleur ou le style. Une fois son choix fait, il ne reste plus qu'à cliquer sur le bouton Acheter pour atteindre directement le site du cybermarchand. Like.com, qui analyse les photographies des sites partenaires comme eBay, Amazon, Yoox, Sears, etc., percevra une commission sur la vente.

Vers la recherche de produits et l'intermédiation ? : Google dispose d'une technologie similaire, mais probablement moins performante. En avril dernier, le numéro un des moteurs de recherche lançait Similar Image, initialement développé dans ses Labs avant d'être intégrée à Google Images. Pour la requête « apple », Google fait remonter soit de belles photos de pomme soit le logo du constructeur du même nom, en fonction des desiderata des internautes.

Certains analystes estiment que la recherche de produits pourrait constituer une nouvelle manne financière pour Google, dont les revenus proviennent essentiellement de la publicité. Dans ses recommandations, la banque d'investissement Merrill Lynch estime que la recherche de produits « rend Google plus compétitif, plus proche d'une plate-forme de transactions d'e-commerce, avec le bénéfice d'améliorer son trafic, de partager les gains [avec les cybermarchands, NDRL] », rapporte Fortune. Google a déjà fait un pas vers la recherche de produits en rachetant en juillet dernier ITA Software, un spécialiste des bases de données de billets d'avion.

Depuis la confirmation du rachat de Like.com le 21 août, ses visites ont augmenté de 660 % en un jour selon Alexa, le faisant passer à la 944e position des sites les plus fréquentés dans le monde. (Source 01 net)