Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Le réseau Wi-Fi d'Ozone passe dans les mains de Nomotech

Les hotspots parisiens d’Ozone sont repris par un opérateur normand, qui souhaite développer des services d’accès en zone urbaine.

La société Ozone, fournisseur d'accès Wi-Fi parisien, vient de passer sous la coupe de Nomotech, qui propose des accès internet en zone rurale, au travers de sa propre technologie hertzienne baptisée Wifimax. Annoncée en juillet, cette acquisition permettra à cette société normande de mettre la main sur un réseau de plus de 300 points d'accès Wi-Fi.

Ce n'est pas la première fois qu'Ozone change de propriétaire. Créé en 2004 par Rafi Haladjian, le créateur du lapin Nabaztag, cet opérateur avait déjà été repris par Neuf Cegetel en 2007, lui-même racheté par SFR en 2008. Interrogé par Les Echos, Philippe Legrand, vice-président de Nomotech, explique que le service Ozone « était, pour l'époque, peut-être trop précurseur et son modèle trop avant-gardiste ». Il faut dire que, depuis, les opérateurs télécoms ont également investi le créneau et proposent à leurs clients l'accès à des réseaux de hotspots Wi-Fi au niveau national, notamment au travers des box ADSL (offres SFR Wi-Fi ou Free Wi-Fi, par exemple).

Les collectivités en ligne de mire : Mais cela ne fait pas peur à Nomotech, qui souhaite s'appuyer sur Ozone pour développer maintenant des services d'accès en zone urbaine. Ainsi, le fournisseur prévoit d'offrir des solutions de nomadisme dans les principales villes françaises et dans les capitales européennes. En particulier, il souhaite proposer de nouveaux services spécifiques aux collectivités. Ils seront présentés en septembre. (Source 01 net)