Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Les SSII françaises vont chercher la croissance sous d'autres latitudes

Capgemini rachète la première SSII brésilienne, Atos Origin ouvre des bureaux au Moyen-Orient et Euriware noue un partenariat avec une société de services tunisienne.

La globalisation comme relais de croissance. Alors que la sortie de crise se fait attendre en France, les ténors du service vont voir si l'herbe est plus verte ailleurs. Alors qu'on l'attendait en Chine, Capgemini vient de racheter, pour 233 millions d'euros, 55 % du capital de CPM Braxis, cinquième acteur du marché brésilien mais première SSII locale derrière les Américains HP, IBM, Accenture et Unisys. Avec option d'achat pour les 45 % restants.

Particulièrement présente dans le secteur financier, avec pour premier client la banque Bradesco, CPM Braxis emploie 5 500 salariés pour un chiffre d'affaires attendu cette année de 450 millions d'euros.

Le Brésil, une croissance de 11 % par an : Par cette acquisition, le numéro un français renforce sa position dans un pays à très forte croissance. Avec une taille estimée à 10,1 milliards de dollars par Gartner, les services IT au Brésil dépassent très largement ceux des trois autres superpuissantes émergentes (Bric) que sont la Chine (5,7 Md$), l'Inde (4,2 Md$) et la Russie (2,3 Md$). Un marché brésilien qui devrait croître, toujours selon Gartner, de 11 % en moyenne par an jusqu'en 2014.

Pour Nicolas Dufourcq, le directeur financier de Capgemini, cité par La Tribune, il devenait urgent de prendre pied au Brésil pour accompagner ses grands clients. Les 50 premiers sont tous présents et la SSII aurait perdu de gros contrats faute de ressources locales suffisantes, notamment celui du groupe d'ingénierie Technip.

Avec en tout plus de 8 000 salariés en Amérique latine, Capgemini pourra, enfin, s'en servir comme d'une plate-forme offshore (BPO et IT) à destination notamment des Etats-Unis. Par partenariat ou acquisition – rachat à du centre de services partagés d'Unilever en 2008 –, la SSII est présente en Argentine, au Chili, au Guatemala et au Mexique.

Cap sur le golfe persique : Atos Origin et Euriware ont, eux, traversé la Méditerranée. La première a annoncé aujourd'hui qu'elle venait d'établir des bureaux en Egypte et dans les pays du Conseil de coopération du Golfe. A savoir les six Etats arabes du golfe persique : l'Arabie saoudite, Oman, le Koweït, Bahreïn, les Emirats arabes unis et le Qatar.

En s'implantant au Moyen-Orient, Atos Origin entend « capitaliser sur la croissance anticipée dans cette région en matière d'investissements dans les technologies de l'information au cours des prochaines années ». La SSII a nommé au poste de PDG de la région, Samir El Awadi, 55 ans, jusqu'alors vice-président des services ventes chez Atos Origin Pays-Bas.

Plus classiquement, Euriware vient de signer un partenariat avec Oxia, société de conseil et de services informatiques basée à Tunis. Le Français pourra s'appuyer sur les ressources nearshore du second, partageant les mêmes pratiques et référentiels qualité (Itil, ISO 90001 : 2000). (Source 01 net)