Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

HP entre en guerre contre Mark Hurd, son ex-PDG parti chez Oracle

Hewlett-Packard a décidé d'engager des poursuites judiciaires à l'encontre de son ancien directeur général Mark Hurd. Le constructeur a demandé à un tribunal californien de l'empêcher de rejoindre Oracle, en raison du danger face auquel son recrutement le mettrait. Oracle, l'éditeur de logiciels bien connu, a en effet annoncé la nomination de Mark Hurd au poste de co-président et son entrée au sein de son conseil d'administration. Cette nomination intervient tout juste un mois après la démission de Mark Hurd qui a quitté HP suite à une gestion litigieuse de ses notes de frais liées et de sa relation avec un sous-traitant du groupe. Il est à noter que l'accord conclu par Mark Hurd lors de son départ de HP prévoit un engagement de confidentialité d'une durée de deux ans mais qu'il ne comporte pas de clause de non-concurrence.

Pour HP qui vient de déposer une plainte devant la cour supérieure du comté de Santa Clara, " Marc Hurd sera dans une situation où il ne pourra honorer ses engagements envers Oracle sans être forcé d'utiliser et de dévoiler à d'autres des secrets commerciaux et des informations confidentielles de HP ".

Si Mark Hurd était autorisé à travailler pour Oracle, cette situation donnerait à Oracle " un avantage stratégique en matière d'allocation ou de non-allocation de ressources et d'exploitation des connaissances sur les forces et les faiblesses " du constructeur.

Hewlett-Packard estime que le tribunal devrait empêcher Mark Hurd d'occuper un poste d'où il lui serait impossible d'éviter de dévoiler des informations sensibles.
Tout en ayant été payé des millions de dollars en numéraire, en actions comme en stock-options, pour protéger les secrets commerciaux et les informations confidentielles de HP pendant son contrat... Marc Hurd pourrait effectivement mettre en danger les secrets commerciaux et les informations confidentielles les plus importantes du constructeur qu'il vient de quitter.

Mark Hurd aurait gagné, selon Reuters, près de 100 millions de dollars au cours des trois années passées à la tête de HP. En outre, le montant de l'indemnité perçue par Marc Hurd début août est estimé à près de 35 millions.

" Mark Hurd a signé des accords destinés à protéger les secrets commerciaux de HP et ses informations confidentielles. HP entend faire appliquer ces accords ", a fait savoir HP auquel il n'aura fallu que quelques heures pour s'opposer à la nomination de Mark Hurd au poste de co-président d'Oracle. Mark Hurd sera rapidement « dans une situation où il ne pourra pas remplir ses missions pour Oracle sans... utiliser ou dévoiler des secrets commerciaux de HP ou des informations confidentielles », estime le constructeur. Mark Hurd qui a mené les négociations conduisant au rachat de la société de services EDS par HP en 2008 pourrait par exemple aider Oracle à se doter d'une nouvelle activité dans les services afin de devenir un acteur complet et intégré à l'instar d'IBM ou d'Oracle. (Source IT Channel)