Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Rentrée universitaire : 30 000 heures de cours en podcast

Grâce à un plan doté de 17 millions d’euros, les universités ont pu doubler le nombre de bornes Wi-Fi dans les campus et presque tripler les heures de cours disponibles en podcast.

A quelques jours de la rentrée universitaire, Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, a dressé le bilan du plan « Wifi, podcast, environnement numérique pour tous ». Lancé en 2009, il est doté d'un budget de 17 millions d'euros et doit permettre aux universités de développer les équipements et les services numériques.

Valérie Pécresse présente les nouveautés numériques dans les universités :  « Pour que les universités restent attractives auprès des étudiants, pour valoriser leur image de marque dans le monde de l'enseignement, il est essentiel qu'elles soient dotées d'outils et de services numériques innovants », a déclaré la ministre.  

L'une des priorités du plan était d'installer des bornes Wi-Fi, car ces dernières, regrette Mme Pécresse, ont été jusqu'à présent déployées de manière trop hétérogène. « Toutes les universités sont équipées, mais bien souvent les étudiants peuvent se connecter uniquement dans des endroits limités, comme les bibliothèques. »

Les 10 000 bornes déjà en place ont donc été renforcées par 10 000 bornes supplémentaires grâce à une enveloppe de 10 millions d'euros. L'objectif est de rendre le Wi-Fi accessible dans 80 % d'un campus. Une dizaine d'universités (Compiègne, Lyon-II, Nice, Rennes-I et II…) sont allées au-delà en atteignant un taux de couverture supérieur à 95 %.

Près de trois fois plus de podcasts : Un autre volet de ce plan consiste à promouvoir les ressources pédagogiques numériques, en offrant aux étudiants la possibilité de voir ou de revoir les cours sous la forme de podcasts vidéo. Cette technique en est encore à ses prémices : en mai 2009, seulement 12 000 heures de cours étaient disponibles.

Pour la rentrée 2010, ce sont désormais 30 000 heures de cours qui sont en ligne sur le site Universites-numeriques.fr. Comme les universités disposent maintenant de salles de cours ou d'amphithéâtres équipés de caméras pour effectuer des prises de vues, ce chiffre va nécessairement augmenter dans les mois à venir.
Mais, si le pli est déjà pris dans des universités comme Paris-X (avec 5 164 heures de podcasts) ou encore Paris-V (4 877 heures), d'autres ont plus de mal à s'y mettre.

« Certaines universités font encore des blocages, mais, avec ces nouveaux exemples de podcasts, elles vont comprendre que ces contenus numériques s'adaptent aussi bien au droit qu'aux sciences humaines ou encore à la médecine », a déclaré Valérie Pécresse. 

L'objectif du ministère de l'Education est de créer une émulation entre les universités, chacune d'entre elles étant libre de développer ses solutions pour que les étudiants et les professeurs aient accès au contenu numérique. Pour celles qui n'auraient pas encore entamé leur révolution numérique, il n'est pas trop tard. Un appel à projets va être lancé en décembre sur le thème « Solutions numériques innovantes pour l'enseignement ». Il s'agira de financer le développement de plates-formes et de contenus pédagogiques encore peu utilisés par les enseignants et les étudiants, comme les serious games et les réseaux sociaux.

Quelques services numériques lancés pour cette rentrée :

Mon université numérique mobile : Accessible par une application pour iPhone ou sur son site Web mobile (http://m.univmobile.fr), Mon université numérique mobile va être testée dès la rentrée dans quatre établissements d'Ile-de-France. Elle permet aux étudiants d'accéder à leurs cours et aux podcasts et de mieux connaître leur faculté grâce à la géolocalisation des points d'intérêt (bureaux de l'administration, bibliothèque, points de restauration).
A la rentrée prochaine, ce service sera proposé dans toutes les universités d'Ile-de-France et sera enrichi par un espace personnel donnant accès au dossier scolaire, aux résultats d'examens, à l'emploi du temps…

Open vidéo éducation : Ce service est offert aux détenteurs d'iPhone par le biais d'une application à télécharger sur l'App Store. Il permet d'ores et déjà de consulter 30 heures de cours, et 100 heures sont prévues d'ici à la fin de l'année, provenant d'établissements prestigieux tels que l'Ecole polytechnique, l'Essec, l'Institut télecom. (Source 01 net)