Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Qui pourrait racheter Symantec ?

Dans un marché qui se consolide, l'éditeur spécialisé dans la sécurité et le stockage a une croissance trop fragile et une activité trop dispersée pour rester longtemps indépendant. Si Symantec reste le numéro un de la sécurité, il devrait bientôt céder sa place de numéro deux du stockage à IBM.

Pire, il peine à retrouver une croissance. Le tout dans un contexte de consolidation des acteurs de la sécurité où les rachats se multiplient : HP avec Fortify, Intel avec McAfee ou encore IBM avec OpenPage. Pas étonnant donc qu'il représente une cible de choix pour les têtes d'affiche de l'industrie informatique.

Trois candidats potentiels : Seulement voilà, sa double activité sécurité et stockage limite le nombre de candidats au rachat global. Seul HP pourrait éventuellement être intéressé par la totalité, n'ayant que peu de logiciels de stockage (mis à part ceux acquis par le rachat de 3PAR), ni d'outils de gestion des menaces.

Oracle pourrait également être séduit par cette partie stockage, mais on se demande où il remiserait la partie sécurité. Dans un placard avec les produits Sun ? Enfin, des rumeurs évoquent Microsoft parmi les candidats au rachat. Pourtant, l'éditeur de Windows dispose déjà, avec ForeFront, d'une gamme d'outils de sécurité.

Dans les mois à venir Enrique Salem, PDG de Symantec, devra faire un choix. Wall Street est clair sur le sujet : si l'éditeur n'est pas en mesure d'annoncer une stratégie de croissance, il devra vendre, soit par appartements, soit le pack complet. (Source 01 net)