Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Adobe veut rendre Acrobat Reader plus mobile et plus sûr

Avec la version X, l'éditeur lance une mise à jour majeure d'Acrobat. Adobe réplique aux multiples failles découvertes ces derniers mois dans Reader, et réalise également une avancée significative dans le monde des mobiles.

Si Adobe est parvenu à faire de PDF le standard d’échange de documents sur le web, l’éditeur a entrepris depuis plusieurs années de faire d’Acrobat une plate-forme collaborative.

Il y eut le lancement d’Acrobat.com en 2008, un service cloud qui monte en puissance progressivement depuis lors. La nouvelle version d’Acrobat X, annoncée aujourd’hui, voit le service en ligne doté de nouvelles fonctionnalités : Adobe Sendnow pour l’envoi de fichiers (très) volumineux ainsi que CreatePDF, une fonction en ligne qui aidera enfin à générer des fichiers PDF depuis un navigateur.
Ces fonctions seront en ligne à partir du mois de novembre 2010.

Un bac à sable pour parer les attaques : Adobe Reader X, le client de lecture PDF gratuit d’Adobe, évolue aussi : il devient possible de surligner et d’intégrer des notes dans un document PDF. Mais c’est surtout l’arrivée d’un mode protégé (un sandbox) qui mettrait à l’abri le poste de l’utilisateur de l’exécution de code malicieux. Un complément aux désormais rituels alertes puis correctifs de sécurité auxquels Adobe nous a maintenant habitués pour Adobe Reader.

Enfin, l'éditeur a annoncé Adobe Reader X pour les principaux OS mobiles : Android, Windows Phone 7 et Blackberry OS. Manque toujours à l’appel IOS. Cela ne surprend guère, étant donné les relations tumultueuses qu'Adobe entretient avec la marque à la pomme.

Acrobat X à l’assaut de Microsoft Office ? Les changements les plus spectaculaires de cette évolution X porte sur Acrobat, l’outil de création PDF de la gamme Adobe. Son interface utilisateur devient personnalisable et, toujours dans une volonté de simplification de son outil, l’éditeur a créé ce qu’il appelle les actions guidées, un système équivalent à des macro-commandes pour automatiser les tâches répétitives.

Autre évolution quant à la finalité du logiciel :on connaissait les portfolios PDF, des dossiers où l’on pouvait compiler de multiples documents ; il devient possible de leur affecter un thème afin de réaliser des présentations de qualité professionnelle avec de multiples documents.

Enfin Adobe, qui dispose avec Livecycle de sa propre plate-forme de collaboration d’entreprise, a néanmoins fait l’effort de travailler sur l’intégration d’Acrobat X avec Microsoft Sharepoint. Outre les exports vers Microsoft Word et Excel, un utilisateur Sharepoint visualisera, modifiera et enregistrera les PDF depuis son interface web.(Source 01 net)