Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

SAP doit verser 1,3 milliard de dollars à Oracle

SAP vient d'être condamné par un tribunal californien à verser 1,3 milliard de dollars de dommages et intérêts à Oracle, pour vol de propriété intellectuelle.

C’est l’issue d’une procédure initiée en 2007, dans laquelle Oracle a accusé SAP d’avoir siphonné frauduleusement ses logiciels au travers du prestataire TomorrowNow.

C’est une sacrée raclée pour l’éditeur allemand, qui n’avait pas contesté le fond de l’affaire mais qui tablait plutôt sur 40 millions de dollars de dommages et intérêts.

SAP se dit déçu par cette décision. Dans un communiqué, il envisage éventuellement de faire appel. Oracle, de son côté, est évidemment aux anges. « C’est le montant  le plus important jamais attribué dans le cadre d’une affaire de piratage logiciel », explique Safra Catz, directeur financier d’Oracle, dans un communiqué.  . (Source 01 net)