Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

IPad 2 : le jeu des sept rumeurs

Même s'il ne sortira probablement qu'en avril 2011, l'iPad 2 fait déjà abondamment parler de lui. Nous avons recoupé toutes les informations disponibles.

Le successeur de l'IPad, appelons-le « iPad 2 », n'est pas encore annoncé qu'il fait l'objet de nombreuses rumeurs. Il est vrai qu'il est très attendu par ses fans et par tous ceux qui ont été déçus des choix d'Apple pour l'iPad premier du nom et qui attendent des améliorations. La marque à la pomme aide grandement à propager la rumeur, car elle adopte depuis des années une politique de communication zéro sur ses produits à venir. Entre rumeurs, informations, probabilités et espoirs, voici ce que l'on peut dire à la date d'aujourd'hui.

Une sortie en avril

Selon le site taïwanais Digitimes, l'iPad 2 devrait être commercialisé en avril 2011 avec une première vague de livraisons sortie d'usine, fin février. Foxconn, le principal sous-traitant d'Apple, fabriquera l'iPad 2 dans son usine géante de Shenzen, en Chine. Le timing de sortie de l'iPad - au mois d'avril, donc - pourrait être récurrent, comme le mois de juin pour l'iPhone et septembre pour les iPod.

Un iPad 2 plus rapide

L'iPad est rapide, très rapide même, grâce à son système d'exploitation iOS et à son processeur Cortex A8 à architecture ARM 7 et cadencé à 1 GHz. Or depuis, ARM a sorti un nouveau processeur plus puissant : le Cortex A9. Animé par un ou deux cœurs, celui-ci fonctionne avec une architecture ARM v7. Mais il est beaucoup plus rapide : 2 millions d'instructions à la seconde (MIPS) Dhrystone  pour le Cortex A8 contre 2,5 MIPS/MHz Dhrystone pour le Cortex A9, soit de 25 % à 150 % plus rapide, selon qu'il intègre un ou deux cœurs à 2 GHz.

Un iPad 2 plus fin et plus léger

Deux brevets déposés par Apple suggèrent que l'iPad 2 sera plus fin et plus léger que l'original, grâce à la technologie Liquidmetal, qui permet au boîtier de servir de refroidisseur aux composants. Le Liquidmetal est un alliage métallique - déjà utilisé dans les iPhone en petite quantité pour refroidir les composants électroniques. En août 2010, Apple a acheté l'exclusivité de tous les brevets de la société Liquidmetal Technologies, Apple pourrait donc appliquer cet alliage à toute la coque de son iPad 2, la rendant plus légère que les 680 g de l'iPad Wi-Fi.
Un second brevet montre un design à base de fibre de carbone qui pourrait apporter robustesse et légèreté à la coque. Dans le même temps, Apple pourrait en profiter pour alléger la dalle en verre qui recouvre l'écran LCD de sa tablette, le constructeur ayant déclaré tester des dalles tactiles en verre ultrafin.

Un écran Retina mais pas d'Amoled

La dalle ne devrait pas changer de taille : 9,7 pouces. En revanche, il est fort probable qu'Apple augmente la définition de son écran LCD en intégrant la technologie Retina - présente sur l'iPhone 4. Celle-ci apporte une résolution de 326 points par pouce. En tout cas, Apple a confirmé l'intention : « Nous aimons l'iPhone 4 (…). Nos clients aiment l'affichage Retina. C'est simplement beau. Maintenant, nous nous demandons comment en fabriquer suffisamment pour l'intégrer aussi dans l'iPad. »
L'écran de l'iPad ne devrait pas utiliser de technologie Amoled car, selon Digitimes, Apple a déjà commandé les unités de rétro éclairage de l'iPad 2 auprès de Chimei Innolux. Selon la même source, l'écran serait fabriqué par LG.

Une caméra frontale

Selon le site Patentlyapple.com, Apple aurait déposé un brevet en Chine dont les croquis laissent clairement voir une caméra frontale, présageant que l'iPad 2 disposerait de la fonction FaceTime - présente sur l'iPhone 4 et le nouvel iPod Touch. Cette caméra serait fabriquée, selon Digitimes, par la société Largan Precision. Aucune information n'est donnée sur la présence ou non d'une caméra principale au dos de la tablette d'Apple. Certaines rumeurs font état d'une caméra de 5 megapixels fabriquée par Omnivision.

Adieu connecteur propriétaire ?

Apple pourrait être contraint d'abandonner le port dock à 30 contacts - utilisé jusqu'à présent sur tous les iPod et iPhone - au profit d'un connecteur standard micro-USB. Non par choix, mais tout simplement parce que la Commission européenne impose aux constructeurs de téléphones d'adopter un chargeur standard au format micro-USB.
On voit mal Apple se plier à cette injonction, pour une raison commerciale d'une part, le dock a imposé des accessoires spécifiques Apple, et technique de l'autre, le port micro-USB, même en version USB 3.0, n'étant pas suffisant pour alimenter un iPad (intensité de 2 100 mA avec une tension de 5 V).

Une connectivité internationale

Enfin, L'iPad 2, dans sa version 3G, pourra accéder à tous les réseaux téléphoniques grâce à une puce Qualcomm à la fois GSM et CDMA, les deux standards internationaux. Bien entendu, il sera aussi Wi-Fi n   (Source 01 net)