Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Risc Group se sépare de 4 filiales

Risc Group a décidé de se réorganiser et de se séparer de quatre filiales. Risc Italie, Risc Belgique et Risc Suisse seront ainsi cédées à Deal IT, filiale de STS Group. Quant à Risc Espagne, elle sera cédée à Ipsca, une autre filiale (à 85%) de STS Group qui dispose apparemment de liquidités suffisantes pour redresser la situation financière des quatre filiales Risc.

La cession de l'ensemble du pôle INBOX a bien été envisagée par Risc. Cette activité est opérationnelle en France et à l’international dans les six pays suivants : Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Royaume-Uni et Suisse. Elle représentait 48 % de l’activité globale au 30 juin dernier. Mais, en dépit des mesures de restructuration entreprises par Risc Group, le pôle INBOX est toujours difficile à rentabiliser " du fait de son modèle de vente directe et de l’absence de taille critique sur les marchés sur lesquels Risc Group est présent, à l’exception toutefois de la France ".

La cession globale du pôle a donc été écartée. Les activités encore déficitaires n’ont en effet pas permis d’obtenir une offre jugée satisfaisante par le groupe. La meilleure s’élevant seulement à la somme de 5,1M€ pour 51% du pôle.

Dans ces conditions, il est apparu plus avantageux pour Risc Group de recentrer son pôle INBOX sur la France, de conserver à l’international deux marchés importants en terme de développement potentiel, le UK et l’Allemagne et de rechercher pour les quatre pays non stratégiques un partenaire fiable lui permettant de maintenir ses services exclusifs en terme de logiciel de télé-sauvegarde. C'est là qu'intervient STS-Group qui a été créé voici dix ans et affiche un CA 2009 de 25M€ pour un résultat net de 6M€ et des fonds propres de 60M€.

L'éditeur de logiciels spécialisés dans le domaine de la confiance numérique (authentification, échange et archivage "valeur probante'" de tout objet numérique) estime être en mesure, via ses filiales DEAL IT et IPSCA, de redresser la situation financière des quatre entités belge, espagnole, suisse et italienne.

STS mise sur son savoir faire en matière de financement et de confiance numérique sur un parc de plus de 5 000 contrats actifs. Ces quatre filiales ont représenté au 30 juin 2010, 10,7 millions de chiffre d’affaires sur un chiffre d’affaires total de 64,8 millions d’euros (en normes IFRS) et 9,25 millions d’euros de pertes sur un total de 35 millions. Elles comptabilisent des déficits reportables de l’ordre de 11M€ que STS Group pourra utiliser.

Pour ces quatre acquisitions, STS Group pense dégager un chiffre d’affaires global de 8 millions d’euros pour un résultat avant impôt de 1 million d’euros. « Devenir filiale à 100% de STS Group permet effectivement de bénéficier de 100% de la marge sur les ventes de logiciels de confiance numérique alors que ce pourcentage n’aurait pas pu excéder 50%, pour des raisons d’intérêts minoritaires différents d’un groupe à l’autre, si ces filiales étaient restées détention directe de RISC Group d’où un retour au profit plus rapide » explique le conseil d’administration de STS Group.

Ces opérations permettent à STS Group d’entrevoir un avenir prometteur. En effet, les premières ventes de solutions de confiance numérique par Risc Belgique s’avèrent très encourageantes en termes de poids moyen de contrat. (Source ITR Manager)