Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

AOL se paie le Huffington Post

Le groupe américain vient d'acquérir l'un des médias en ligne les plus populaires outre-Atlantique. Ce qui ne va pas sans poser quelques soucis au sein de TechCrunch, site high-tech également propriété d'AOL.

Voilà un nouveau média en plus dans l’escarcelle d’AOL. Et pas des moindres, puisqu’il s’agit du Huffington Post, l’un des journaux en ligne les plus populaires des Etats-Unis. Lancé en 2005 par Arianna Huffington, ce site à tendance progressiste, qui abrite par ailleurs des milliers de blogs, a été acheté pour la coquette somme de 315 millions de dollars par AOL.

Le groupe américain en a profité pour faire d’Arianna Huffington la rédactrice en chef de l’ensemble du nouveau Huffington Post Media Group, qui comprend l’ensemble de la galaxie des sites d’AOL, notamment, dans notre univers, Engadget et TechCrunch.

Ces derniers, volontiers frondeurs, ont d’ailleurs violemment réagit à cette acquisition. Récemment racheté également par AOL, TechCrunch n’apprécie pas de se retrouver soudainement sous la coupe d’Arianna Huffington. Quelques jours après la fronde de son patron Michael Arrington contre ses nouveaux collègues d’Engadget, TechCrunch a pondu pas moins de trois billets pour moquer ce rachat et leur nouvelle patronne.

« Mettez à jour vos favoris s’il vous plait : Techcrunch s’appelle désormais Huffingtoncrunch.com », ironise ainsi le site. Qui précise que ce changement est dû à l’arrivée « d’Arianna Huffington au poste de rédactrice en chef d’AOL. »  (Source IT Channel)