Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Smartphones et tablettes aussi, sont touchés par les malwares

Devons-nous avoir une totale confiance envers nos appareils mobiles ? Les tablettes et smartphones grâce auxquelles nous achetons et téléchargeons désormais des applications, des films ou de la musique sont-ils si sûrs que ça ? Pour AVG Technologies, non.

Le spécialiste de la sécurité a mené sa petite enquête et il s’est rendu compte que 89% des personnes interrogées ignoraient que les applications smartphone étaient susceptibles de transmettre des informations confidentielles de paiement tel que les détails des cartes de crédit. Et ce, à l’insu de l’utilisateur, bien entendu. Dans le même style, 91% des sondés ignorent totalement que les applications financières pour smartphones peuvent être infectées par un malware conçu spécialement pour voler les numéros de carte de crédit et les identifiants de banque en ligne.

Par ailleurs, 56% des répondants ne savent pas que ne pas se déconnecter correctement d’une application de réseaux sociaux peut permettre à un imposteur de se connecter à un compte Facebook ou autre, de poster des commentaires vicieux et même de changer les identifiants de connexion. Et parmi ceux qui sont au courant, 37% ne savent pas si leur profil a déjà été manipulé.

Enfin, parmi les autres failles de sécurité des smartphones, AVG Technologies cite la géolocalisation, la transmission des données confidentielles de paiements à l’insu de l’intéressé et les charges de services prémium (souvent non remarquées) sur la facture de téléphone.

« Nous devons éduquer les consommateurs sur les dangers cachés des mobiles et les responsabiliser quant à la sécurité de leur smartphone » explique J.R. Smith, Président Directeur Général d’AVG Technologies. « Le mois dernier a vu de nombreuse failles de sécurité très médiatisées, une douzaine d’applications infectées ont dut être retirées de Google app store pour Android. Ce genre d’événement se reproduira fréquemment à l’avenir, si l’industrie et les consommateurs n’agissent pas ».

Et AVG de préciser que plus de 9 millions d’utilisateurs d’Android ont déjà téléchargé ANTIVIRUSFree, l’application gratuite d’AVG pour mobile. AVG estime que ce nombre va continuer à augmenter avec la sensibilisation des consommateurs aux questions de sécurité liées à l’utilisation des portables et aux mesures à prendre pour rester protégé. (Source ITR mobiles)