Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Huawei, nouveau numéro 2 mondial des équipementiers télécoms

Avec un chiffre d’affaires de 19,81 milliards d’euros en 2010, le chinois passe devant Alcatel-Lucent mais reste derrière Ericsson.

Le « cauchemar » des équipementiers télécoms européens devient réalité : l’irrésistible ascension du chinois Huawei le propulse désormais à la deuxième place mondiale. Si Huawei se situe derrière le suédois Ericsson, il devance le franco-américain Alcatel-Lucent et distance Nokia Siemens Networks.

Selon des chiffres audités par le cabinet d'expertise comptable international KPMG, car il n'est pas coté en bourse, Huawei a réalisé un chiffre d’affaires de 19,81 milliards d’euros (185,2 milliards de yuans) en croissance de 24,2 %, avec des bénéfices de 2,54 milliards d’euros (23,8 milliards de yuans), en progression de 20 %. La forte croissance de l’activité du chinois est alimentée par sa croissance hors de Chine (+ 33,8 %) où il réalise désormais près de deux tiers de son activité, son marché intérieur ayant crû de seulement 9,7 %, tout en représentant le tiers restant de son chiffre d'affaires.

Huawei sous surveillance aux Etats-Unis : Cette conquête hors de Chine est devenue le moteur principal de la croissance de l’équipementier, sachant qu’il affronte aux Etats-Unis, premier marché mondial des télécoms, l’opposition des autorités fédérales pour des raisons liées à la cybercriminalité. Cette opposition a même justifié la publication d'une lettre ouverte aux autorités américaines du président de la filiale locale de Huawei, fin février 2011, suite à l'échec du rachat de la société 3leaf.
Toujours selon les chiffres officiels 2010, son activité s’est répartie de la manière suivante : vente d’équipements d’infrastructures opérateurs (66 %), services (17 %), terminaux (17 %).

A la fin de l’année 2010, Huawei revendiquait avoir déployé pour des opérateurs, plus de 28 réseaux LTE, lancés ou sur le point d’être lancés sur le marché. L'équipementier prétend aussi avoir commercialisé 120 millions de terminaux mobiles à travers le monde. Sans oublier le lancement de son activité « réseaux d'entreprise » en 2010. (Source 01 net)