Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Atos Origin, toute entière focalisée sur la marge

A contre-courant du marché, la SSII affiche une décroissance organique de 1,3 % sur le premier trimestre. Priorité est donnée à l’amélioration de la marge opérationnelle.
Alors que Capgemini, Logica, Steria et GFI ont annoncé la semaine dernière une forte croissance de leur activité, Atos Origin continue à faire le choix de l’amélioration de la marge opérationnelle. La SSII dirigée par Thierry Breton cible pour le premier semestre un taux de marge opérationnelle en hausse de 50 points par rapport aux 6 % atteints durant la première moitié 2010.

Le chiffre d’affaires du premier trimestre connaît, lui, une décroissance organique de 1,3 % à taux de change et périmètre constants. L’activité en France accuse même une baisse de 2,6 %. Le groupe se dit très sélectif sur les prises de commandes. Il veut « éviter la signature de nouveaux contrats nécessitant des baisse de prix ou un volume important de sous-traitants, qui généreraient une croissance non profitable. »

Si le conseil chute de 20,8 %, elle ne représente que 4 % des revenus. La baisse du chiffre d’affaires est principalement due à des volumes moins élevés en intégration, et particulièrement dans le secteur public en France. Sans la faillite en Allemagne d’un gros client (Arcandor), l’infogérance afficherait un petit + 0,9 %.

Pépite du groupe, Atos Worldline connaît, elle, une croissance 5,4 % dopée par en France par les contrats du Dossier Médical Personnalisé (DMP) et des contraventions électroniques (Efine) « en phase de montée en charge ».

L’intégration de SIS opérationnelle au 1er juillet : Rachetée en décembre dernier pour 850 millions d’euros, l’intégration au plan opérationnel de Siemens IT Solutions and Services (SIS) - la division IT du groupe allemand Siemens - démarrera le 1er juillet 2011. « La structure de la nouvelle organisation est bien avancée et la sélection des managers pour les niveaux 1, 2 et 3 avance avec une attention particulière portée à la gestion des talents. »

Thierry Breton entend appliquer à SIS son programme de transformation TOP (Total Operational Performance), qui vise depuis deux ans à faire décoller la marge opérationnelle d’Atos Origin. Ce programme inclut une touche de Lean. Fin mars, 11 000 employés en infogérance utilisaient quotidiennement les techniques Lean.
Le niveau d’embauches prend en compte l’intégration de SIS. L’effectif total d’Atos Origin a ainsi baissé de 384 salariés. Et si le Groupe a embauché 1 437 ingénieurs au premier trimestre, « les recrutements ont principalement eu lieu en Inde, et pour préparer la croissance future en France et au Royaume-Uni ». (Source 01 net)