Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Services mobiles : un marché de 1,2 milliard d'euros en France

Une nouvelle étude de Solucom examine à la loupe l’économie française des services mobiles : revenus, écosystème, modèles économiques et enjeux stratégiques.

Décidément, les études de marché sectorielles sont à la mode. Il y a quelques semaines, EMC et Google ont sponsorisé des analyses économiques respectivement sur le cloud computing et sur internet. C’est au tour des services mobiles d’être inspectés, au travers d’une étude réalisée par Solucom et commanditée par l’Association française du multimédia mobile (AFMM).

Principaux enseignements : le marché français des services mobiles a pesé 1,2 milliard d’euros en 2010 et représente 10 000 emplois directs. Il est porté par un noyau dur de 500 sociétés, plutôt de petite taille (< 50 salariés) et plutôt jeunes (< 5 ans). Pour elles, l’avenir semble radieux : ce marché devrait croître de 50 % sur trois ans, pour s’établir à 1,9 milliard d’euros fin 2013.

Les entreprises, principal vecteur de croissance : Cette croissance s’appuie surtout sur les investissements des entreprises, qui utilisent le mobile pour la promotion et la relation client. Ce segment de marché représentait 430 millions d’euros en 2010 et devrait croître fortement dans les années à venir. La distribution de contenus et de services par les éditeurs, quant à elle, génère plus de revenus (800 millions d’euros), mais sa croissance est moins forte.

Il est d’ailleurs intéressant de constater que ces revenus éditeurs sont encaissés à 85 % par les opérateurs, et seulement à 15 % au travers de circuits de paiement alternatifs (iTunes, CB, Paypal, Google Checkout…).

Au final, « les opérateurs captent 15 à 20 % des revenus générés », précise Franck Abihssira, président de l’AFMM.

Côté embauches, le temps est au beau fixe. Solucom prévoit une croissance de l’emploi de 25 % au cours des trois prochaines années. Le recrutement sera particulièrement important parmi les sous-traitants qui conçoivent et réalisent les services et les applications. Les profils recherchés sont divers : ingénierie, développement, ergonomie, marketing, etc. « Dans les services mobiles, la France constitue l’un des marchés les plus dynamiques d’Europe. C’est un facteur majeur pour toute l’industrie numérique », soutient Franck Abihssira. (Source 01 net)