Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Piratage : un projet de loi américain de filtrage DNS fait polémique

Selon Le Monde, une commission du Sénat américain a approuvé fin mai un texte intitulé PIPA (Protect IP Act). S'il était approuvé par le Congrès, les Etats-Unis seraient dotés d'une loi pour lutter contre le piratage d'œuvres protégées par copyright, en s'attaquant si besoin à des sites Internet situés à l'étranger, en exigeant des fournisseurs d'accès, des moteurs de recherche, des systèmes de paiement en ligne… de les rendre inaccessibles ou invisibles. Ainsi, le système DNS serait désactivé pour ces sites (pour les .com, .net et .org).

Selon le quotidien français, PIPA est notamment soutenu par les industries culturelles, les ayants droit et Microsoft. Les parlementaires démocrates et républicains seraient en majorité prêts à le voter, et la Présidence ne s'y opposerait pas. Les adversaires, eux, ne manquent pas, surtout du côté des entreprises qui auraient à appliquer les mesures. Ainsi, le président exécutif de Google s'en est pris vertement à PIPA, comme le relate le Guardian. Eric Schmidt n'a pas hésité, mi-mai, à comparer cette initiative aux mesures de censure du Net qui existent en Chine.

De son côté, l'Electronic Frontier Foundation (EFF) invite les internautes américains à écrire aux parlementaires, pour qu'ils ne votent pas cette « loi dangereuse » en matière de sécurité, de liberté de parole et d'innovation. Enfin, un groupe de chercheurs et d'experts a publié un manifeste, pour critiquer PIPA et son filtrage DNS. (Source 01 net)