Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Sévère recul de Nokia, une nouvelle fois dans le rouge

La division mobiles de Nokia enregistre une sévère claque avec des ventes en chute de 23 % en valeur d'un trimestre sur l'autre. Pire encore, les ventes de smartphones reculent de 33 % en valeur par rapport au premier trimestre 2011 et de 31 % en volume. Heureusement pour le fabricant finlandais, la division réseau dont les ventes progressent de 15 %, lui permet de limiter la casse.

" Le challenge auquel nous sommes confrontés dans notre transformation stratégique se manifeste de façon plus grande qu'attendu au cours de ce deuxième trimestre 2011 ", déclare Stephen Elop, le CEO de Nokia.

C'est donc un nouveau trimestre difficile que vient de boucler Nokia dont les ventes globales reculent d'une année sur l'autre de 7 % pour atteindre 9,275 milliards d'euros. Le résultat d'exploitation est dans le rouge (- 487 millions d'euros contre + 295 millions un an plus tôt) tout comme le résultat net (- 176 millions d'euros contre + 944 millions en 2010).

Au cours du deuxième trimestre 2011, Nokia a commercialisé 88,5 millions de téléphones mobiles, contre 111 millions un an plus tôt à pareille époque et 108,5 millions au cours du premier trimestre 2011. Les ventes en valeur se sont élevées à 5,467 milliards d'euros, contre 6,799 milliards en 2010 et 7,087 milliards au cours du trimestre précédent.

Sur les trois mois écoulés, Nokia a commercialisé 16,7 millions de smartphones, contre 25,2 millions un an plus tôt et 24,2 millions au cours du premier trimestre 2011. D'une année sur l'autre, les ventes de PDA Nokia reculent de 34 % en volume et de 32 % en valeur. Le résultat de l'explosion des ventes d’iPhones et de terminaux sous Android ainsi que des choix technologiques du fabricant que ne semblent pas partager les consommateurs dans l'attente des premiers produits issus de l'accord conclu avec Microsoft.

La division mobiles enregistre un chiffre d'affaires de 5,467 milliards d'euros contre 6,799 milliards en 2010 et 7,087 milliards trois mois plus tôt (- 23 %). Le manque à gagner pour Nokia sur le segment des PDA est tout simplement de près de 1,15 milliard d'euros par rapport à 2010 (- 32 %). Le résultat d'exploitation de la division est de - 247 millions d'euros (+ 647 millions d'euros en 2010). 

Les ventes de Navteq se maintiennent (- 3 %) à 245 millions d'euros. Celles de la division Nokia Siemens Networks progressent de 20 % par rapport à 2010, à 3,642 milliards d'euros. Le résultat d'exploitation est de - 111 millions d'euros (- 179 millions un an plus tôt).

Stephen Elap estime que la société réalise " des progrès meilleurs que prévus " vers les objectifs stratégiques qu'elle s'est fixée. La réactivité dans la gestion des ventes et des stocks inattendus aurait permis à Nokia de créer des dynamiques plus saines dans les canaux de vente. Ce qui a conduit à une stabilité plus grande des affaires au cours des dernières semaines du trimestre, annonce le CEO de Nokia.

Cela sera-t-il suffisant pour rétablir la balance ? IDC estime que la part de marché de Nokia sur le marché global du mobile est tombée de 34 % il y a un an à 25 % au cours de ce deuxième trimestre 2011. Sur le segment des smartphones, Nokia voit sa part reculer de 37 % à 16 % en un an.  (Source ITR News)