Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Google s'offre plus de 1 000 brevets IBM

En informatique, comme dans nombre d'industries, le brevet est le nerf de la guerre. Il suffit de regarder comment les grands de ce monde, Apple, Oracle, Samsung, Kodak, Microsoft et j'en passe, se crêpent le chignon à propos de brevet. Google qui en est bien conscient, a entrepris de gonfler son portefeuille en la matière. Le géant du web vient de racheter plus d'un millier de brevets à IBM.

Google a pour objectif d'éviter de nouveaux procès pour violation de propriété intellectuelle. Plus une société détient de brevets, plus elle serait à l'abri d'action intempestives, plus ou moins justifiées qui mettraient à mal sa crédibilité et ses finances.  " Comme nombre d'entreprises de technologies, nous acquérons parfois des brevets qui sont importants pour les besoins de notre activité ", explique à l'AFP un porte-parole de l'entreprise.

Aucune indication n'a été donnée sur le montant de la transaction, ni par Google, ni par IBM qui n'a souhaité faire aucun commentaire.

Le blog spécialisé Seo by the sea indique pour sa part que Google a très précisément enregistré les 12 et 13 juillet auprès des autorités américaines 1 030 brevets d'IBM. Ils couvrent une variété de domaines, allant " de la fabrication à l'architecture des puces de mémoire et de microprocesseurs jusqu'à l'architecture des ordinateurs, dont les serveurs ou les routeurs ". 

Seo by the sea confirme que cette acquisition a pour but de décourager les poursuites judiciaires liées à la propriété intellectuelle. " Les litiges nuisibles sur les brevets de logiciels représentent une guerre que personne ne va gagner ", souligne un représentant de Google qui est notamment poursuivi par l'éditeur américain de logiciels Oracle depuis août 2010.

Google qui a récemment tenté de racheter une série de brevets Nortel cherche toujours à étoffer son portefeuille de brevets. Dans le bras de fer engagé avec Microsoft et Apple pour l'acquisition des brevets de l'équipementier canadien en télécoms, les enchères pour quelque 6 000 brevets ont dépassé les quatre milliards de dollars.

Selon le Wall Street, Google a entamé des discussions avec InterDigital, en vue de racheter près de 8 000 brevets détenus par le spécialiste des technologies de téléphonie mobile. (Source Info DSI)