Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Google rachète Motorola Mobility

Google vient de procéder à l’acquisition de Motorola Mobility pour un montant de 12,5 milliards de dollars. C’est  de loin la plus acquisition réalisée par la société californienne. Ainsi renforcée, Google devient donc un concurrent direct des principaux fabricants de mobile motorisés par le système d’exploitation Android. Ce rachat inclut aussi le portefeuille de brevets que possède Motorola dans la téléphonie mobile.

C’est au début 2011 que la scission de Motorola en deux entités distinctes a été finalisée. Motorola Mobility devait s’occuper des smartphones et des box grand public et Motorola Solutions avait la responsabilité sur les périphériques de communication portables (PDA et mobiles durcis) et les solutions WiFi, RFID et radio pour les entreprises.

Sur le marché extrêmement concurrentiel, Motorola Mobility n’est plus, loin s’en faut, l'acteur de premier plan qu'il a été sur le marché de la téléphonie mobile. Aux Etats-Unis, plus de 50% des smartphones vendus en 2011 par Motorola Mobility devraient l’être par l’intermédiaire de Verizon Wireless, qui commercialise également l’iPhone.  

En trois ans seulement, Motorola et Sony Ericsson sont passés du rang de constructeurs majeurs faisant parti du Top5 des mobiles à des outsiders marginalisés dont l’avenir sur le marché des mobiles était plus incertain que jamais. Motorola a vu ses parts de marché se réduire comme peau de chagrin en quatre seulement. Alors qu’il était solidement accroché à la deuxième place avec 21 % de part de marché en 2006, Motorola était crédité de 2,4 % en 2101 selon les chiffres du Gartner. Aujourd’hui, plus de 150 terminaux Android sont en circulation.

Selon Google, l’écosystème représente quelque 39 fabricants et 231 opérateurs présents dans 123 pays.

Ce rachat n’est donc pas trop surprenant avec d’un côté une entreprise en grande difficulté et dont le rebond était loin d’être acquis et de l’autre une entreprise ambitieuse ayant des ressources financières considérables.

Selon Google, Motorola Mobility sera gérée comme une entité indépendante. Google précise qu’elle reste engagée à maintenir Android en une plate-forme ouverte. Toutefois, la position de Google devient délicate puisqu’il est à la fois partenaire des fournisseurs de mobiles avec la licence d’Android et concurrent direct. Google bénéficiera d’un avantage concurrentiel important. Une situation qui peut se comparer à Microsoft lorsqu’il était à la fois éditeur du système d’exploitation Windows et de l’application Office et qui s’est avéré déterminante pour acquérir une position de quasi monopole sur le marché des logiciels de bureautique. Avec la différence qu’il s’agit là d’une combinaison de matériels et de logiciels. (Source Info DSI)