Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Amesys aurait aidé le régime de Kadhafi

Selon le Wall Street Journal, des entreprises étrangères dont la société Amesys - rachetée par Bull en novembre 2009 - aurait aidé le régime du colonel Kadhafi.

L’article (Firms Aided Libyan Spies) indique notamment qu’Amesys aurait aidé à la mise en place d’un système de surveillance de messages électroniques et de chat.

Dans la salle désormais abandonnée où travaillaient les agents de renseignements au service du régime Kadhafi, le WSJ mentionne la présence de manuels utilisateurs et de posters en anglais sur lesquels figure le nom de la société Amesys. Philippe Vanier était le patron de la société Amesys au moment du rachat par Bull et est devenu PDG de cette dernière en mai 2010.

Amesys aurait mis en place un système d’inspection de paquets  IP parmi les plus intrusifs pour espionner les activités de communications sur Internet des citoyens libyens. Ce système pouvait notamment surveiller les échanges de mails via des systèmes de messageries telles que Hotmail, Yahoo ou Gmail et de chat sur MSN Instant ou AIM. Les agents de surveillance pouvaient accéder à l’ensemble de la base de données des communications en temps réel par simple mots clés, adresses mails ou noms de fichiers joints.

Amesys n’est pas seule société à être citée, le WSJ mentionne également Narus, ZTE Corp ou encore VASTech. (Source Info DSI)