Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Des sites de préfectures fermés pour cause d'attaques informatiques

Une dizaine d'entre eux ont été fermés ces dernières semaines à la suite d'une cyberattaque. Le Conseil général du Lot a, semble-t’il, également été visé.

Le ministère de l'Intérieur a indiqué que plusieurs sites de préfectures ont été, depuis fin juillet, fermés pour cause d'attaques informatiques. Il s'agit de ceux de Charente, Côtes-d'Armor, Deux-Sèvres, Hauts-de-Seine, Landes, Lot, Lot-et-Garonne, Manche et Pas-de-Calais. En tout, neuf sites auraient fermé boutique. Mais on peut y ajouter aussi, par exemple, celui de la préfecture du Nord.

Pierre-Henry Brandet, un porte-parole de la place Beauvau, a indiqué à l'AFP qu'une « plate-forme d'hébergement, extérieure au ministère de l'Intérieur et qui hébergeait plusieurs sites Internet des préfectures, a été victime d'une attaque informatique et neuf sites préfectoraux ont été fermés le 24 juillet ».

Pas de données personnelles dérobées : Selon lui, les données personnelles d'utilisateurs ou d'agents préfectoraux n'ont pas été dérobées, et seuls des mots de passe d'administration, permettant de modifier les pages d'accueil, « ont pu, éventuellement, être dérobés ».

M. Brandet indique que des plaintes ont été ou vont être déposées. Les sites évoqués sont bel et bien fermés, avec une simple page d'accueil, donnant quelques liens utiles évoquant dans certains cas une situation de maintenance, ou des « raisons techniques ». Le site de la préfecture des Côtes-d'Armor évoque, lui, clairement, avoir été « victime d'un pirate informatique ».

Par ailleurs, le Conseil général du Lot indique aussi avoir dû arrêter certains de ses serveurs. « L'origine de ce problème pourrait être provoquée par une intrusion malveillante dans le système d'information de la collectivité », mentionne ladite collectivité sur son site. (Source 01 net)