Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Orange lance Sosh, sa marque mobile anti-Free

Orange dévoile les offres de sa nouvelle marque, Sosh, proposées exclusivement en ligne. Soit trois forfaits sans engagement, avec la possibilité d’acheter un mobile, payable en plusieurs fois.

Orange veut séduire les 18-35 ans épris de connectivité et à la recherche d’un bon rapport qualité/prix pour leur mobile. Voilà l’argument mis en avant ce matin par l’opérateur pour expliquer le lancement commercial, le 6 octobre, de sa marque Sosh. Stéphane Richard, PDG d’Orange, se défend de vouloir préparer le terrain avant l’arrivée de Free Mobile : « On ne sait pas ce que Free va faire. On ne peut pas développer une marque sur des hypothèses. »

L'argument présenté ne dit pourtant pas autre chose, le dirigeant explique s’être appuyé sur sa connaissance du marché, justement en profonde mutation depuis le début de l'année 2011, dans la perspective de l'arrivée de ce quatrième acteur, pour concevoir sa gamme.

Au menu donc, de l’Internet, un service très prisé avec la généralisation des smartphones et des tablettes. Mais aussi des forfaits sans engagement que l’on souscrit uniquement en ligne. Les prix, sans vouloir tomber dans le low-cost, ont aussi été calculés au plus juste pour contrer les offensives commerciales de B&You, de Numericable et de celles des MVNO.

Une fonction modem dans les forfaits de plus de 5 heures : Le premier, à 19,90 euros, comprend 2 heures d’appels, les SMS et MMS illimités, ainsi que 500 Mo de données. Pour comparaison, ce tarif est deux fois moins élevé que ce que l’on peut trouver dans le catalogue d'Orange, dans la gamme Origami Style. Le second forfait de Sosh, 5 heures pour 29,90 euros, et le troisième, illimité, pour 39,90 euros, toujours avec SMS et MMS illimités, mais 1 Go de données, utilisable pour la voix sur IP ou pour transformer son mobile en modem, afin de disposer d’une connexion pour une tablette, par exemple.

En revanche, une fois utilisé ce quota data, l’accès est coupé et non pas bridé comme c’est très souvent le cas. Le client a la possibilité d’acheter des recharges. Il lui en coûtera 3 euros pour 100 Mo, 6 euros pour 200 Mo et 10 euros pour 500 Mo, à utiliser dans les 30 jours.

Par défaut, les abonnements sont vendus sans mobile. Les clients ont la possibilité d’en acquérir un, qui ne sera pas subventionné. Ils pourront étaler le paiement sur 12 ou 24 mois après le versement d’un acompte. Les mensualités s’élèveront entre 5 et 15 euros et seront à verser même si le client résilie son forfait Sosh.

Un accès aux boutiques Orange : La gamme des téléphones n’est pas encore définie, aux internautes de les choisir. A compter du 22 septembre, ils pourront voter en ligne pour leur modèle favori. L’objectif est de retenir pour le lancement six appareils, dont naturellement l’iPhone, avant d’élargir la gamme. D’un point de vue stratégique, l’opérateur espère conquérir 500 000 clients d’ici à la fin 2012.

Et ceux-ci ne seront pas considérés comme des « sous-clients d’Orange », insiste Stéphane Richard. Ils bénéficient de la même couverture réseau 3G+ et de certains services maison. Ainsi les clients Sosh ont accès aux 30 000 hot spots du réseau Wi-Fi d'Orange. Et, même si l’assistance se fera prioritairement en ligne, rien ne les empêche de se rendre dans l’une des 250 boutiques de l'opérateur pour régler un souci.

Un privilège dont ne bénéficient pas les clients de B&You, la marque low-cost de Bouygues Telecom, pour lesquels les services ne sont accessibles qu'en ligne. (Source 01 net)