Le spécialiste européen de la formation certifiante en informatique et management pour les entreprises

Le Parti pirate obtient 9 % des voix aux élections régionales de Berlin

Lors des élections régionales de la ville-Etat, qui se sont tenues le dimanche 18 septembre dernier, le Parti pirate a réussi un score qui lui permet d’entrer au parlement de Berlin.

En 2009, le Parti pirate allemand enregistrait un score de 3,5 % à Berlin lors des élections législatives. Deux ans plus tard, ce même Die Piratenpartei obtient 9 % des voix aux élections régionales de Berlin, qui se sont jouées dimanche 18 septembre dans la capitale allemande. C’est beaucoup plus que les libéraux du FPD, membres de la coalition gouvernementale d’Angela Merkel, avec leurs 2 % de suffrages. Grâce à cet honorable résultat, les pirates vont entrer au Parlement où ils peuvent prétendre à une quinzaine de sièges.

Le parti, dont le programme est accessible sur Internet, milite pour la création d’un réseau Wi-Fi gratuit, pour la diffusion publique des données et des procédures administratives, pour l’installation de logiciels libres dans tous les quartiers et prône la fin de l’utilisation de programmes de filtrage… Outre ces considérations technologiques, il réclame aussi le droit de vote à partir de 14 ans, ainsi que l’étatisation de l’eau et de l’énergie.

Les pirates français félicitent leurs homologues : « Ce très bon résultat vient renforcer la crédibilité des Partis pirates dans le monde. C’est un nouveau coup de semonce à l’attention des partis qui une fois au pouvoir sacrifient les libertés et droits des citoyens au profit de quelques lobbies », peut-on lire sur leur site. Farouchement opposé à la Hadopi et à la Loppsi, le Parti pirate français espère bien jouer un rôle en 2012. Son premier candidat, Maxime Rouquet, lors des élections législatives de 2009, avait obtenu 2 % des voix dans la 10e circonscription des Yvelines.  (Source 01 net)